Mediaterre
   

Plan d'électrification et de changements climatiques : Benoit Charette forme cinq groupes de travail



  • Cinq groupes de travail composés d’une soixantaine d’experts, de jeunes et de représentants de la société civile ont été formés à la demande du gouvernement Legault afin de contribuer à l’élaboration de son Plan d’électrification et de changements climatiques (PECC).

    Les groupes de travail auront jusqu’en novembre prochain pour faire part de leurs recommandations et identifier les actions qu’ils jugent prioritaires pour atteindre les objectifs du Québec en matière de réduction des GES, sous la forme de mémoires.

    Ils seront aussi appelés à commenter et à mesurer l’applicabilité des diverses mesures proposées par le gouvernement.

    Quatre groupes discuteront respectivement de l’électrification, de l’aménagement du territoire, des bioénergies, du financement. 

    Également, pour faire écho aux manifestations de l’hiver et du printemps, le gouvernement a formé un cinquième groupe de travail entièrement composé de jeunes sous la coordination d’ENvironnement JEUnesse. Ces jeunes auront le mandat d’identifier des pratiques, des technologies, des modèles et des domaines d’intervention nouveaux ou émergents à mettre en œuvre dans le cadre du PECC, au sujet de différents thèmes.

    Les groupes de travail mis sur pied par le ministre sont :

    • Le Groupe de travail sur l’électrification, coordonné par Philippe Dunsky, président de Dunsky Energy Consulting;
    • Le Groupe de travail sur l’aménagement du territoire et l’adaptation aux changements climatiques, coordonné par Jeanne Robin, directrice principale de Vivre en Ville, et Alain Bourque, directeur général d’Ouranos;
    • Le Groupe de travail sur les bioénergies, coordonné par les coprésidents de SWITCH, l’Alliance pour une économie verte au Québec, Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, et Catherine Bérubé, vice-présidente développement durable, relations avec les investisseurs et affaires publiques chez Cycle Capital Management;
    • Le Groupe de travail sur le financement, coordonné par Claude Dorion, directeur général de MCE Conseils;
    • Le Groupe de travail de la jeunesse, coordonné par Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse.

    « Outre les grandes transformations industrielles, nous serons particulièrement vigilants aux changements du marché du travail et des emplois, de même qu’à l’importance d’intégrer les leviers de la politique de mobilité durable, car une grande partie de notre bilan carbone est influencé par les déplacements des personnes et des marchandises », affirmeYves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du Patronat du Québec, qui a tenu à saluer l’annonce du gouvernement. L’organisme participera notamment au groupe de travail portant sur l’électrification, ainsi que par le biais de l’Alliance SWITCH, dont il est membre.

    Le travail de ces cinq groupes sera complété par une consultation publique qui se tiendra dès le mois d’août dans plusieurs régions du Québec.

    La démarche permettra au gouvernement de peaufiner l’élaboration du Plan d’électrification et de changements climatiques (PECC), qui  «s’inscrit dans la volonté clairement exprimée par le premier ministre de maintenir le Québec dans son rôle de leader climatique en Amérique du Nord et de respecter l’engagement international du Québec de réduire ses émissions de GES de 37,5 % d’ici 2030, sous leurs niveaux de 1990 ».

    «Au final, nous aurons un plan solide, crédible et appuyé par la population et la société civile. », a affirmé Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques via communiqué. Le plan doit être dévoilé au début de 2020

    (Source : Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0