Mediaterre
   

Une loi sur la protection du bassin du Congo aux Etats-Unis



  • Un texte de loi visant à protéger les forêts surexploitées du bassin du Congo en Afrique a passé sa dernière épreuve législative et sera bientôt promulgué par le président Bush, a déclaré, le 3 février dernier, son principal auteur, M. Edward Royce, député républicain de Californie.

    Président de la sous-commission des affaires africaines de la Chambre, M. Royce a été le fer de lance de la proposition de loi sur le Partenariat pour les forêts du bassin du Congo (CBFP) qui a été adoptée par la Chambre à l'unanimité en octobre dernier. Déposée ensuite au Sénat où elle a été adoptée sous une forme modifiée, elle a été enfin renvoyée une dernière fois à la Chambre qui l'a de nouveau adoptée le 3 février à une très grande majorité des députés des deux partis. Il ne reste plus maintenant qu'au président Bush de la promulguer.

    "Les forêts du bassin du Congo font l'objet d'une exploitation toujours accrue, a déclaré M. Royce dans un communiqué de presse. Il y a dix ans encore, elles étaient pratiquement vierges. Aujourd'hui, elles diminuent sous l'effet des opérations de déboisement." On estime que chaque année, les activités humaines détruisent plus de 4.000 kilomètres carrés de forêt, a indiqué le député, l'un des fondateurs du Groupe pour la conservation écologique à l'étranger au sein de la Chambre, qui appuie le CBFP et d'autres programmes écologiques internationaux.

    Etabli en 2002 par le secrétaire d'Etat, M. Colin Powell, le CBFP vise à établir dans onze régions clés recouvrant six pays un réseau de parcs naturels et de zones protégées, ainsi que des concessions forestières bien gérées.

    "On peut déplorer que la construction de routes d'exploitation forestière porte atteinte à la faune par la voie d'une chasse plus intense. Aux niveaux actuels, si rien n'est fait, la plupart des espèces de grands singes, de grandes antilopes et d'éléphants auront disparu du bassin du Congo. Certaines espèces s'éteindront", a déclaré M. Royce.

    Le CBFP mène un combat actif contre l'exploitation illicite des forêts, le braconnage et d'autres activités destructrices tout en donnant aux populations locales un enjeu économique dans la conservation des forêts, grâce notamment à l'essor de l'écotourisme dont l'avenir est très prometteur.

    Source : Département d'Etat (E-U)
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0