Mediaterre
   

L'ONU décerne son Prix Equateur à 15 lauréats



  • Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et ses partenaires ont annoncé les lauréats du Prix Équateur 2017, reconnaissant 15 communautés locales et autochtones d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine. Les organisations lauréates, qui proposent des solutions novatrices pour faire face à la pauvreté et aux défis environnementaux et climatiques, seront mises à l’honneur lors d'un gala de célébration à New York le 17 septembre 2017.

    Parmi les lauréats se trouvent une coopérative du Honduras vendant un ingrédient essentiel à l'industrie internationale des fragrances et du parfum; une initiative visant à promouvoir la résolution des conflits au Mali et protéger les éléphants d’Afrique en voie de disparition; un réseau d'hébergement familial en Indonésie fournissant des services d'écotourisme via une plate-forme web communautaire; et un régime d'assurance au Pakistan protégeant le léopard des neiges, espèce en voie d’extinction, tout en payant aux agriculteurs des dommages et intérêts pour les pertes de bétail.

    « C'est un privilège pour le PNUD, aux côtés de nos partenaires de l'Initiative Équateur, d'avoir l’opportunité de reconnaître et de féliciter les réalisations des lauréats du Prix Équateur de cette année. Les solutions qu'ils ont trouvées et mises au service de leurs communautés sont aussi diverses que les défis de développement auxquels ils sont confrontés. Mais ce qui les unit, c’est que chaque lauréat démontre le pouvoir qu’ont les hommes d'apporter des changements tout en protégeant la planète » a déclaré Achim Steiner, Administrateur du PNUD.

    « En mettant l'accent sur ces initiatives provenant du monde entier, nous espérons que d'autres seront inspirés par leur exemple. Leur dévouement et leur engagement montrent ce qui est possible de faire lorsque les communautés se réunissent pour protéger et gérer durablement la nature au profit de tous », a-t-il ajouté.

    Les 15 lauréats du Prix Équateur 2017 protègent, restaurent et gèrent de manière durable les écosystèmes marins, forestiers, des prairies, des terres arides et des zones humides. Ils ont créé plusieurs milliers d'emplois, amélioré la sécurité alimentaire et l'accès à l'eau pour des centaines de communautés, protégé la faune et diminué les risques liés aux catastrophes naturelles. Les communautés réinvestissent les revenus générés par leurs initiatives dans l'éducation, la formation économique des femmes et d'autres objectifs de développement.

    Les lauréats ont été choisis parmi un groupe de 806 nominations provenant de 120 pays par un Comité Consultatif Technique indépendant composé d'experts de renommée internationale. Le processus de sélection a mis l'accent sur les approches communautaires qui incluent des plans de reproduction de l’initiative. Nombreux sont les lauréats qui défendent la mise à l'echelle de leurs modèles aux niveaux national et international, ce qui favoriserait considérablement la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

    Pour la première fois, le Prix Équateur est décerné à des groupes du Kazakhstan et du Pakistan. Les lauréats sont également basés à Belize, au Brésil, en Équateur, au Guatemala, au Honduras, en Inde, en Indonésie, au Kenya, au Mali et en Thaïlande.

    Les lauréats du Prix Équateur recevront chacun 10 000 $ US ainsi que la possibilité pour un représentant de la communauté de participer à un sommet d'une semaine à New York lors de la 72ème Assemblée générale des Nations Unies. Ils seront primés lors de la cérémonie de remise du Prix Équateur qui aura lieu le 17 septembre 2017 (trailer video, en anglais) en présence de célébrités, de représentants gouvernementaux, des Nations Unies, de la société civile et des médias. Les lauréats rejoindront un réseau de 223 communautés de 72 pays qui ont reçu le Prix Équateur depuis sa création en 2002.

    Le Prix Équateur a été soutenu par les ex-chefs d'État Gro Harlem Brundtland et Oscar Arias, les lauréats du prix Nobel Al Gore et Elinor Ostrom, les leaders d’opinion Jane Goodall et Jeffrey Sachs, le leader pour la défense des droits des peuples autochtones Vicky Tauli-Corpuz, les philanthropes Richard Branson et Ted Turner, les célébrités Edward Norton, Alec Baldwin, Gisele Bündchen, et bien d'autres encore.

    Le Prix Équateur 2017 marque le 15ème anniversaire de l'Initiative Équateur, un partenariat qui promeut des solutions de développement durable locales et basées sur la nature. Les partenaires de l'Initiative Équateur comprennent les gouvernements de l'Allemagne, de la Norvège et de la Suède, Conservation International, la Convention sur la Diversité Biologique, EcoAgriculture Partners, Fordham University, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, The Nature Conservancy, PCI Media Impact, Rainforest Foundation Norway, Rare, l’ONU Environnement, le PNUD, la Fondation des Nations Unies, USAID et Wildlife Conservation Society.

    Les lauréats du Prix Équateur 2017

    Community Baboon Sanctuary Women's Conservation Group – CBSWG (Groupe de Conservation des Femmes du Sanctuaire Communautaire des Babouins), Belize

    Dirigé par des femmes de sept communautés de la plaine côtière du nord de Belize, le CBSWG a amélioré les moyens de subsistance locaux et l'accès au marché tout en protégeant les populations de singes hurleurs noirs en danger (appelés localement les babouins) et d'autres populations fauniques vulnérables.

    Associação Ashaninka do Rio Amônia Apiwtxa (Association du Peuple Ashaninka de la Rivière Amônia), Brésil

    Située au cœur de la forêt amazonienne, l'Associação Ashaninka do Rio Amônia Apiwtxa utilise la cartographie 3D participative, le plaidoyer, l'éducation et les échanges culturels pour assurer la bonne santé des forêts et des communautés.

    Associação Terra Indígena Xingu – ATIX (Association de la Terre Autochtone du Xingu), Brésil

    Première organisation communautaire à obtenir une certification biologique au Brésil, ATIX produit chaque année deux tonnes de miel organique certifié afin de générer des revenus, maintenir une culture autochtone dynamique et promouvoir des moyens de subsistance traditionnels durables sur les 27 000 km² de la Terra Indígena Xingu.

    Organización para la Defensa y Conservación Ecológica de Intag – DECOIN (Organisation pour la Défense et la Conservation Ecologique d'Intag), Équateur

    DECOIN, une organisation active dans la vallée de l'Intag depuis plus de 20 ans, apporte un soutien essentiel aux communautés qui résistent aux intérêts miniers, conservent plus de 12 000 hectares de biodiversité andine et favorisent le développement d'autres moyens de subsistance pour 38 communautés.

    Alianza Internacional de Reforestación – AIRES (Alliance Internationale pour la Reforestation), Guatemala

    Dirigée par des femmes mayas autochtones, AIRES a créé durant les 24 dernières années, un réseau de praticiens communautaires engagés dans la reforestation et l'agroforesterie pour la sécurité alimentaire, la réduction des risques de catastrophes et la génération de meilleurs revenus.

    Federación Tribus Pech de Honduras – FETRIPH (Fédération Tribale Pech du Honduras), Honduras

    Dans le nord-est du Honduras, FETRIPH a mis sur pied un projet d'accès et de partage des avantages intégrant la production durable de liquidambar et une gestion des terres autochtones approuvée par le gouvernement afin d’assurer leurs moyens de subsistance, maintenir des forêts saines et protéger les savoirs traditionnels tout en fournissant à l'industrie mondiale du parfum un ingrédient essentiel.

    Swayam Shikshan Prayog, Inde

    Travaillant dans les domaines de la nutrition, de l'agriculture durable et du genre, Swayam Shikshan Prayog émancipe 72 000 femmes dans le Maharashtra, un Etat faisant l’objet de régulières sécheresses, les encourageant à agir en tant que décideuses agricoles, à améliorer leur santé, leur sécurité alimentaire et leur bien-être économique.

    Asosiasi Usaha Homestay Lokal Kabupaten Raja Ampat (Association locale de services d’hébergement du district de Raja Ampat), Indonésie

    Cette association de 86 entreprises, détenue par la communauté, a créé un portail web de services d'hébergement générant des emplois durables grâce à l'écotourisme, garantissant les normes d'accueil et la durabilité environnementale tout en améliorant le bien-être de la communauté et en conservant les écosystèmes fragiles.

    Yayasan Planet Indonesia (Fondation Planète Indonésie), Indonésie

    Sous la direction des communautés locales Dayak, Yayasan Planet Indonesia crée des conventions de conservation et des entreprises communautaires fournissant des moyens de subsistance durables, améliorant la résilience locale et protégeant les écosystèmes autochtones intacts.

    Obschestvennyj Fond “Zhassyl Azyk” (Fondation Publique “Zhassyl Azyk”), Kazakhstan

    La Fondation Publique "Zhassyl Azyk" utilise une production durable de luzerne pour restaurer la fertilité des sols, conserver l'eau et améliorer les rendements agricoles dans une région du Kazakhstan propice à la sécheresse, fournissant des solutions évolutives qui répondent aux défis mondiaux relatifs à la sécurité alimentaire, à la dégradation des sols, à la pénurie des ressources en eau, tout en s’adaptant au changement climatique.

    Mikoko Pamoja (Mangroves Ensemble), Kenya

    Mikoko Pamoja est une initiative communautaire pionnière dans les paiements de crédits carbone pour la restauration des mangroves, qui réinvestit les bénéfices dans le développement de la communauté locale.

    The Kuruwitu Conservation & Welfare Association (Association Kuruwitu pour la Conservation et le Bien-être), Kenya

    La Kuruwitu Conservation and Welfare Association est la première zone marine gérée localement au Kenya, une initiative « petite mais belle » fondée sur les besoins de la communauté locale qui est devenue un modèle national pour la pêche durable, la protection des tortues marines et les petites entreprises pour l’amélioration des moyens de subsistance.

    The Mali Elephant Project (Projet Eléphant au Mali), Mali

    Le Mali Elephant Project favorise la cohésion sociale, réduit l'extrémisme violent et protège la population des éléphants d'Afrique menacées grâce à la gestion des ressources naturelles menée par la communauté, au soutien au développement d'autres moyens de subsistance et à une initiative pour les jeunes de mise en place « d’eco-gardiens » dans une zone de conflits.

    Baltistan Wildlife Conservation and Development Organization - BWCDO (Organisation du Baltistan pour la Conservation et le Développement de la Faune), Pakistan

    Luttant contre les vifs conflits impliquant les léopards des neiges et les hommes dans le nord du Pakistan, BWCDO travaille dans 17 villages pour protéger les léopards des neiges du Baltistan par la mise en place de régimes d'assurance et l’offre d’une compensation financière contre les pertes de bétail suite aux attaques de léopard des neiges.

    Community Mangrove Forest Conservation of Baan Bang La (Conservation de la Forêt de Mangroves Communautaire), Thaïlande

    Après que leur forêt de mangroves de 192 hectares les a protégés d'un tsunami dévastateur, la communauté de Baan Bang La a réussi à sécuriser des droits de gestion forestière, un processus qui a permis d’assurer la protection à long terme des mangroves, d’augmenter les populations d'espèces en voie de disparition et de renforcer la résilience aux catastrophes, tout en générant des opportunités pour les propriétaires de petites entreprises.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0