Mediaterre
   

Le Cameroun parmi les 36 États-membres du Conseil exécutif d'ONU-Habitat



  • C’est au cours de l’ouverture des travaux de la 1ère Assemblée de l’agence spécialisée des Nations Unies, le 27 mai 2019 à Nairobi (Kenya).

    Le premier laurier de Célestine Ketcha Courtès à l’international, en tant que ministre de l’Habitat et du Développement urbain.

    En effet, 4 mois après sa promotion à la tête du ministère de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), Célestine Ketcha Courtès, honore le Cameroun à l’étranger.

    Au cours du Conseil exécutif du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), le pays de Paul Biya a reçu l’onction des États africains pour représenter la sous-région Afrique centrale au sein de cette instance. Pour un mandat de 4 ans.

    Manifestement, une preuve que la diplomatie camerounaise dans le secteur de l’habitat et du développement urbain, sous celle qui était encore maire de Bangangté (ouest-Cameroun) le 03 janvier 2019, se porte plutôt à merveille.

    La délégation camerounaise à ce conclave placé sous le thème : «Innovation pour une meilleure qualité de vie dans les villes et les communautés-Mise en œuvre accélérée du nouveau programme urbain pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD)» est conduite par la MINHDU.

    Les travaux qui se tiennent du 27 au 31 mai dans la capitale kényane étaient présidés, hier, par le président kenyan Uhuru Kenyatta, en présence de Mme Maimunah Mohd Sharif (Malaisienne), la Directrice exécutive d’ONU-Habitat.

    D’après le programme, l’Assemblée d’ONU-Habitat devra déterminer les priorités stratégiques en vue d’accélérer la mise en œuvre du ‘’Nouvel agenda urbain’’ adopté à Quito (Équateur) en 2016 et destiné à rendre les villes plus inclusives, plus sûres, plus résilientes et plus durables, par le biais du Plan stratégique d’ONU-Habitat (2020-2026).

    Il est attendu que les normes et politiques mondiales qui devant guider la planification, la gestion et la gouvernance des villes et des communautés.

    Jointe au téléphone, l’ancienne présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, section du Cameroun (REFELA-Cam) à travers une voix émue, déclare : «Je suis un ministre de l’Habitat et du Développement urbain très fière de cette confiance des États africains de notre sous-région faite au Cameroun pour les représenter au tout nouveau Conseil exécutif d’ONU-Habitat New Shaping. C’est une belle opportunité pour nous ministre sectoriel d’être membre de ce Conseil exécutif avec une nouvelle gouvernance, à l’heure où le continent se met en branle pour l’atteinte des ODD, au 1er rang desquels les questions d’habitat décent à travers l’ODD 11.»

    Avant d’ajouter : «Ma satisfaction est d’autant plus immense que cette confiance témoigne à suffire l’important travail abattu par le président de la République, Paul Biya, dans cette perspective.»

    Pour mémoire, l’ONU-Habitat (qui compte 193 membres) est une agence spécialisée des Nations Unies, créée en 1978 et dont le siège est à Nairobi au Kenya. Son but est de promouvoir des villes de développement durable pour fournir des abris pour tous.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0