Mediaterre

La santé environnementale a un nom au Togo: Kini



  • Aujourd’hui l’agriculture togolaise connaît un progrès en matière de pesticides bio grâce à la société TarAgro. TarAgro est une société spécialisée dans l’agriculture urbaine et la production de bio pesticides tel que KINI.
    Kini est un produit de traitement biologique phytosanitaire conçu pour protéger les plantes et éliminer les ravageurs considérés comme nuisibles et indésirables. Kini est fait à base du margousier et est sans additif chimique.
    Bassar, une ville au nord du Togo située à 398,6 km de la capitale, accueille l’unité de production du bio pesticide de marque Kini. Avec cette usine, la société TarAgro produira des bio pesticides dont le premier produit est un bio insecticide pour lutter contre les ravageurs de cultures et accompagner les nations en termes de protection de l’environnement.
    En matière de protection de l’environnement, kini n’est pas néfaste à l’environnement ni à l’air, ni au sol. Notons également que la société TarAgro dans la production du bio pesticide Kini permet de créer une activité génératrice de revenus aux ruraux en termes de collecte et vente de graines de neem.
    KINI exerce une action générale ou spécifique sur ou contre les organismes nuisibles aux cultures en possédant des propriétés insecticides et répulsives sur 200 espèces d’insectes de 6 ordres différents et des propriétés fongicides. Kini est appliqué au moins 4 fois avant la récolte dont le 1er traitement deux semaines après la levée. Les traitements doivent se faire généralement en fin de journée par pulvérisation. Pour 1l de kini il faut 29l d’eau et pour 1ha il faut alors 5l de kini.
    TarAgro à travers Kini ambitionne permettre aux agriculteurs de lutter efficacement contre les ravageurs de cultures.
    Réflexion portant sur le produit: Kini semble être un bon moyen pour lutter contre les insectes ravageurs. Le but de chaque agriculteur serait d’utiliser des pesticides, de préférence biologiques, qui ne sont néfastes ni pour notre environnement, ni pour la santé publique. Néanmoins, l’usage excessif de ces produits peut entraîner la disparition de certains insectes pollinisateurs.

     Source: Targroup

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0