Mediaterre
   

28 au 30 août: Alliance Globale pour la Résilience - AGIR Sahel et Afrique de l'Ouest



  • Réunis à Bruxelles le 18 juin 2012 à l'invitation de l'Union européenne, la CEDEAO, l'UEMOA, le Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et leurs partenaires de la communauté internationale se sont entendus sur la nature structurelle des facteurs sous-tendant les crises alimentaires et nutritionnelles et affectant la résilience des ménages les plus vulnérables. Ils ont convenu ensemble de fédérer leurs efforts pour construire une Alliance Globale pour la Résilience (AGIR) - Sahel et Afrique de l'Ouest. Lancée officiellement le 6 décembre 2012 à Ouagadougou, dans le cadre de la 28e réunion annuelle du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA), ce partenariat politique dans la durée se fixe comme ambition d'éradiquer la faim d'ici 20 ans. Entre autres résultats attendus, il y a:

    • la réduction en dessous du seuil de 20%, de la prévalence de la malnutrition chronique globale;
    • la baisse significative du pourcentage de populations structurellement vulnérables à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle;
    • l'augmentation conséquente du taux de couverture des besoins alimentaires et nutritionnels par la production agricole régionale.

    S'appuyant sur le principe de subsidiarité entre les niveaux régional et national, les parties prenantes ont convenu de la déclinaison de la feuille de route régionale au niveau des États en "Priorités Résilience Pays" (PRP-AGIR) à travers des processus qualifiés de "dialogues inclusifs pays". Ces processus participatifs et inclusifs reposent sur les stratégies, politiques et programmes existants, notamment les PNIA, ainsi que les ceux relevant des autres politiques sectorielles contribuant à la résilience (nutrition-santé, affaires sociales; éducation, hygiène-eau-assainissement, etc.).

    Plus concrètement, il ne s'agit pas d'engager les pays dans de nouveaux processus de programmation parallèle au processus ECOWAP/PDDAA, mais de: 1) procéder à une analyse intégrée et inclusive des politiques, programmes et cadres de dialogues existants; 2) compléter, si nécessaire, les programmes existants en identifiant à partir de l'analyse intégrée, des priorités pertinentes contribuant au renforcement de la résilience des ménages, familles et communautés les plus vulnérables et; 3) formuler des " Priorités Résilience Pays ".

    L'objectif global de l'atelier/clinique régional est d'accélérer la déclinaison de la feuille de route régionale de l'Alliance en PRP-AGIR en offrant aux États des bases méthodologiques communes de réalisation des dialogues inclusifs. Les objectifs spécifiques sont les suivants :
    Informer et renforcer l'appropriation au niveau national et favoriser la mise en place de plateformes nationales de dialogue et de pilotage des processus AGIR pays
    Examiner et valider les outils méthodologiques de réalisation des dialogues inclusifs pays
    Adopter un chronogramme de réalisation des processus pays

    Source: Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel - CILSS
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0