Mediaterre
   

Un nouveau projet pour la défense des droits humains au Rwanda



  • Le Gret a lancé en début d’année un projet de renforcement des associations de la société civile rwandaise, pour une meilleure application des droits humains pour tous.

    Le projet Baho – terme qui en Kinyarwanda signifie « capacité de résilience et de résistance pour avancer » –, a démarré début 2018 au Rwanda. Il est porté par Health Development Initiative (HDI), une ONG rwandaise basée à Kigali, en collaboration avec le Gret. Ce projet vise à renforcer des associations de la société civile au Rwanda afin qu’elles puissent se faire entendre auprès des autorités publiques mais aussi au sein de la société civile, en faveur d’une meilleure application des droits humains pour tous.

    Le Rwanda est un des rares États africains à ne pas avoir criminalisé l’homosexualité et à avoir décriminalisé les travailleurs du sexe. Cependant, et malgré des avancées législatives, le contexte sociétal demeure stigmatisant à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI) et des travailleurs du sexe, qui sont fréquemment victimes de discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, notamment dans le droit à la santé. Nombre de textes législatifs ne sont pas mis en application, en particulier ceux concernant les droits des patients dans l’accès aux soins de santé, malgré une loi très favorable qui met en avant la non-discrimination.

    Pour répondre à ces problématiques, le projet soutenu par l’Union européenne et l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) consiste à appuyer une vingtaine d’associations locales œuvrant en faveur des personnes LGBTI et travailleurs du sexe, afin de leur permettre de mieux connaître et de prendre conscience de leurs droits et du principe de non-discrimination qui y est associé * : droit à la santé, droit au travail, droit d’association, droit au logement, droit à ne pas être soumis à des violences, etc.  Des groupes de parole seront organisés de façon régulière pour permettre à ces communautés d’échanger en toute confiance avec leurs pairs sur ces sujets, ainsi qu’une série de formations et un coaching continu.

    Une plateforme commune à toutes les organisations de la société civile (OSC) sera mise en place afin de parler d’une seule voix pour se faire entendre. Les OSC pourront y mettre en avant des initiatives visant à promouvoir la non-discrimination et une société de tolérance, mais aussi documenter les cas de discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre afin d’organiser une veille citoyenne. Ces cas de discrimination seront analysés et feront l’objet, à terme, de deux rapports rédigés par les OSC.

    Ces derniers serviront de base de discussion pour contribuer aux initiatives existantes d’OSC de droits humains, et permettront de participer aux processus de consultation nationale qui passeront en revue, d’ici à 2020, les réalisations du Rwanda dans le domaine des droits humains. Ils constitueront également une base pour la révision de la stratégie nationale de lutte contre le VIH/Sida.

    Le projet Baho s’inscrit dans une approche du développement en termes de droits et une logique de plaidoyer basée sur les preuves afin de mieux respecter, protéger et réaliser les droits humains pour tous et pour une société civile plus forte.

    Découvrir les activités du Gret au Rwanda

    Cet article a été produit avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité du Gret et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

    * Le Rwanda a ratifié les deux Pactes des Nations unies relatifs aux droits économiques, sociaux et culturels d’une part, et aux droits civils et politiques d’autre part, ainsi que la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0