Mediaterre
   

Appui à la gestion durable d'aires protégées sahélo-sahariennes au Niger et au Tchad



  • Ce projet s’inscrit dans la continuité du « Projet de gestion durable des ressources naturelles de la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toummade » menée au cours des années précédentes par l'ONG Noé Conservation et ses partenaires. Le nouveau projet intitulé « Projet d'appui à la gestion durable d'airs protégées sahélo-sahariennes au Niger et au Tchad », est financé majoritairement par l'Union Européenne et l'Agence Française de Développement. L’objectif consiste à renforcer durablement la conservation de la mégafaune sahélo-saharienne et la gestion durable des écosystèmes sahélo-sahariens au sein de trois sites ciblés répartis au Niger et au Tchad. Le projet intervient à l'échelle régionale, de la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toumma (RNNTT) au Niger jusqu'à la Réserve de Faune de Ouadi-Rimé Ouadi-Achim au centre du Tchad. La zone d'intervention couvre les derniers refuges de la faune sahélo-saharienne à l'état sauvage. Ces actions visent aussi à soutenir le développement communautaire et à réduire l’impact des activités d’exploitation pétrolière su la biodiversité. En concertation avec les communautés locales, nomades et sédentaires, et les autorités, les objectifs de ce nouveau projet sont les suivants :

    - Conserver les dernières populations viables de la mégafaune sahélo-saharienne, par la stabilisation des populations animales et l’amélioration des connaissances des espèces clés de ces régions.

    - Contribuer à une gestion efficace des aires protégées sahélo-sahariennes et à leur financement durable. Cet objectif doit passer par l’amélioration de la gouvernance, et la capacité à susciter l’implication des communautés locales et des pouvoirs décentralisés. De plus cette lutte s’accompagne de la création d’un cadre de concertation devant permettre d’inciter les compagnies pétrolières à financer la protection de la biodiversité, en mettant en place des mécanismes de compensation pour la biodiversité.

    - Soutenir le développement communautaire dans le respect des enjeux de conservation et de préservation de l’environnement, notamment en sécurisant les systèmes pastoraux.

    En 2017, le précédent projet avait permis d’obtenir des résultats intéressants dans les objectifs poursuivis.

    D’abord en matière de conservation, il avait permis de mené à un suivi systématique de la faune de la RNNTT autour de missions écologiques dédiés à six espèces clés, de mettre en place des patrouilles de surveillance communautaire, un dispositif de soutien à la lutte anti-braconnage au Niger et au Tchad, un plan régional de conservation de l’addax et de la gazelle dama, ou encore, la réintroduction de gazelles dorca dans la RNNTT. Ces actions ont aussi été reconnues par le gouvernement nigérien.

    En matière de gestion, le projet avait permis l’organisation d’un premier Comité consultatif de gestion des ressources naturelles de la RNNTT traitant de la lutte anti-braconnage, du trafic, du dispositif de gestion durable adapté à la réserve, suivi d’un plan quinquennal pour la Réserve et la mise en place d’un dispositif préventif contre les feux de brousse.

    C’est aussi deux classes, des missions médicales, une campagne de vaccination et la réhabilitation d’un puits traditionnel qui avait été réalisé dans le cadre du projet.

    Le nouveau projet, débuté en 2018, durera une période de 3 ans.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0