Mediaterre

Un nouveau cas de vache folle détecté au Canada



  • La présence au Canada d’un cinquième cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB ou encore vache folle) a été confirmée le 16 avril dernier par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Des échantillons avaient été prélevés sur l’animal le 13 avril et expédiés au Centre national des maladies animales exotiques de Winnipeg pour y subir des tests approfondis. La vache laitière de Colombie-Britannique âgée de six ans avait été identifiée dans le cadre du programme national de surveillance qui a permis de tester 100 000 bêtes depuis trois ans. Selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments, aucune partie de l’animal en question ne se serait retrouvée dans la chaîne alimentaire humaine ou animal. Étant donné son âge, la vache aurait contracté la maladie après l’entrée en vigueur de l’interdiction sur les aliments du bétail. Ce qui fait dire à certains spécialistes qu’il serait peut-être temps de corriger certaines lacunes importantes de cette loi. Par exemple, les restes de bétails peuvent encore faire partie de l’alimentation de porc ou de volaille et inversement, des restes de porc et de volaille peuvent se retrouver dans les aliments pour le bétail. John Stauber, auteur d’un livre sur l’ESB affirme que le jeune bétail peut aussi être légalement alimenté avec des graisses contenant encore des protéines ou du sang provenant du bétail.
    La découverte de ce cinquième cas n’a toutefois pas semblé provoquer de réaction comparable à ce qui s’était produit il y a quelques années lorsque les marchés s’étaient effondrés et que les exportations étaient tombées au point mort. Elles n’ont d’ailleurs jamais regagné leur niveau d’avant 2003, date de la découverte du premier cas.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0