Mediaterre

" We Are Still In " : aux Etats-Unis un mouvement de fond pour sauver les engagements de l'accord de Paris



  • Dès l’annonce faite par Donald Trump de sortir les Etats-Unis de l’accord de Paris, des milliers de maires de villes américaines, de gouverneurs, d’universités, des chefs d’entreprises et des acteurs non-fédéraux ont signé une déclaration en signe de désaccord. Intitulée «  We are still in » (Nous sommes encore dedans), cette déclaration a donné naissance à une coalition dédiée à réaliser les engagements de l’Accord de Paris en dépit de la réaction présidentielle. Ils envisagent tous la transition énergétique comme une opportunité et non pas comme une contrainte.

    Depuis sa fondation en 2017, cette coalition s’est fortement renforcée. Elle compte aujourd’hui plus de 3.500 représentants issus des 50 états, allant des grandes compagnies aux petites entreprises, des présidents d’universités aux leaders religieux, des institutions culturelles et des artistes. L’action des villes et des Etats qui ont adopté les objectifs climatiques de l’accord de Paris est notamment un levier important pour la réalisation des engagements pris.

    Suite au Sommet Mondial de l’Action Climatique de San Francisco, une campagne commune a été mise en place par "We are Still In". Il est question de donner de la visibilité aux efforts réalisés par les organisations membres en matière de lutte contre le changement climatique. Les institutions et les groupes diffusent sur le site internet, dans la partie « Contributions », leurs propres contributions aux actions en faveur du climat. Le site met donc à disposition du public un moteur de recherche très détaillé ainsi qu’un répertoire d’actions remarquables et inspirantes.

    A titre d’exemple, l’Etat de New York a proposé des normes plus strictes sur le CO2, qui obligeront les usines à charbon à revoir leur mode d’exploitation ou bien à fermer. L’objectif annoncé est de parvenir à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Etat de New-York de 40% d’ici 2030.

    Si toutes les mesures se concrétisent, les Etats-Unis auront alors réalisés la moitié de leurs engagements. Leur projet vise à réduire les émissions de CO2 de 26 à 28 % en 2025 par rapport à 2005. Pour aller plus loin qu’une simple initiative, « We Are Still In » a décidé de se rapprocher de l’Organisation des Nations-Unies afin que leurs actions soient prises en comptes dans la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris.

     

    [MOGED]

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0