Mediaterre

Dépôt de modifications pour autoriser la taxe sur le carbone



  • Source : Ministère du Développement de l'énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick

    Le gouvernement provincial a présenté des modifications à la Loi sur la fixation des prix des produits pétroliers et au Règlement général pour permettre l’imposition d’une taxe fédérale sur le carbone sur les carburants réglementés vendus au Nouveau-Brunswick.

    « Bien que notre gouvernement soit contre la taxe sur le carbone imposée par le gouvernement fédéral, des mesures législatives doivent être prises avant son entrée en vigueur le 1er avril », a déclaré le ministre du Développement de l’énergie et des ressources, Mike Holland. « Même si nous contestons cette question devant les tribunaux, la taxe sur le carbone sera quand même appliquée durant le processus judiciaire. »

    Les modifications proposées permettront d’incorporer la taxe fédérale sur le carbone au prix maximum réglementé de la province pour l’essence, le diesel, le mazout de chauffage et le propane.

    Les marges pour les produits pétroliers sont basées sur les coûts avec un taux de rendement raisonnable. Si les modifications ne sont pas apportées avant le 1er avril, les détaillants de la province vendront les produits pétroliers avec peu ou pas de marge.

    Sur la base des modifications à l’établissement des prix établies par le gouvernement fédéral, les consommateurs paieront 4,42 cents de plus par litre d’essence à partir du 1er avril.

    « Une nouvelle taxe, en particulier une taxe sur le carbone qui augmentera le prix de tout ce que vous achetez, ne constitue pas la meilleure approche pour modifier les comportements et ne fera qu’ajouter des coûts inutiles qui nuiront à l’économie et auront une incidence négative sur les familles du Nouveau-Brunswick, a dit M. Holland. Cette taxe fédérale sur le carbone représentera un fardeau injuste pour les ménages des régions rurales du Nouveau-Brunswick, ces familles qui se chauffent au mazout ou au gaz et celles qui n’ont pas la possibilité de moins utiliser la voiture. »

    L’objectif du système de tarification de la pollution par le carbone du gouvernement fédéral est de réduire les émissions de gaz à effet de serre. M. Holland a indiqué que la province participe déjà à la solution au défi posé par les changements climatiques mondiaux.

    Le Nouveau-Brunswick est en voie d’atteindre l’objectif fixé par le Canada pour 2030, soit de réduire les émissions d’au moins 30 pour cent par rapport au niveau de 2005. Depuis 2005, la province a réduit ses émissions de 24 pour cent.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0