Mediaterre

Nouveau-Brunswick : Les recettes de la taxe sur le carbone iront au fonds pour le changement climatique.



  • Nouveau-Brunswick : Les recettes de la taxe sur le carbone iront au fonds pour le changement climatique.

    Au cours de la réunion inaugurale du comité permanent sur les changements climatiques et la gérance environnementale, les députés ont eu la chance de poser des questions au chef du secrétariat du climat du Nouveau-Brunswick sur ce que la province fait pour réduire les émissions.

    Mais de nombreuses questions ont porté sur un outil qui n’a pas encore été utilisé : le fonds pour le changement climatique.

    Prenant la parole lors d’une pause, le ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Jeff Carr, a déclaré que les revenus de la taxe sur le carbone de la province seront versés au fonds et ne seront pas reversés aux Néo-Brunswickois sous forme de remises comme ce fut le cas dans le cadre du filet de sécurité fédéral.

    Selon Jeff Carr, ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, « le plan est de mettre les recettes de la taxe sur le carbone dans le fonds pour le changement climatique afin qu’il y ait un processus responsable transparent par lequel nous pouvons financer des initiatives sur le changement climatique. Cela peut aller aux plans d’adaptation, aux projets d’atténuation des inondations, aux projets d’efficacité énergétique auxquels les gens veulent avoir plus d’accès, cela pourrait aller aux subventions pour les véhicules électriques. »

    Le fonds pour le changement climatique est actuellement vide. Il a été créé dans le cadre du plan de tarification du carbone du gouvernement libéral précédent qui aurait vu la taxe provinciale sur l’essence réorientée vers des projets climatiques. Le gouvernement fédéral a rejeté ce plan et est resté vide depuis.

    Selon le député libéral Andrew Harvey, « l’utilisation des revenus de la taxe sur le carbone pour les projets d’atténuation et d’adaptation est la bonne chose, mais dit que son parti devra s’assurer que l’argent est dépensé correctement ».

     

    Selon le député libéral Andrew Harvey, « le travail de son parti consiste à demander des comptes au gouvernement pour s’assurer que le produit de la tarification du carbone, consommateur et industriel, soit réinvesti avec les Néo-Brunswickois dans des initiatives sur les changements climatiques telles que l’efficacité énergétique, la lutte contre l’érosion. Nous allons donc demander au gouvernement de rendre compte de cela pour s’assurer qu’il dépense l’argent dans le fonds pour le changement climatique à des fins de changement climatique et ne pas le mettre dans les recettes générales. »

     

    Selon Lois Corbett, directrice exécutive du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, l’utilisation des revenus pour les projets climatiques est une bonne idée, mais si elle est offerte au lieu d’une remise, les Néo-Brunswickois moyens doivent en bénéficier. Il faut protéger nos maisons et nos communautés, nos routes et nos égouts. Nous prenons donc un peu de cette taxe sur le carbone, l’argent de la pollution par le carbone et le réinjectons dans les programmes essentiels. »

    Sources : Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, Acadie Nouvelle, gnb.ca

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0