Mediaterre

Les craintes pour les baleines noires de l'Atlantique Nord augmentent après la réouverture à la pêche commerciale par Donald Trump



  • Les craintes pour les baleines noires de l’Atlantique Nord augmentent après la réouverture à la pêche commerciale par Donald Trump

    Des groupes environnementaux condamnent la décision du président américain Donald Trump d’autoriser la pêche commerciale dans une zone précédemment fermée de l’Atlantique Nord.

    Vendredi dernier, le président américain a signé une proclamation qui annule les protections dans une zone de 13 000 kilomètres carrés au large de Cape Cod. La zone, connue sous le nom de Monument national marin des canyons du nord-est et des monts sous-marins, est située le long du chemin migratoire de la baleine noire de l’Atlantique Nord en voie de disparition.

    Des groupes environnementalistes, dont beaucoup ont passé des années à réclamer la protection des espèces en voie de disparition, craignent que l’ouverture de cette zone à la pêche n’entraîne un risque encore plus important d’enchevêtrement dans les engins de pêche.

    Les espèces en voie de disparition telle que  les baleines noires de l’Atlantique Nord, les autres baleines et les dauphins seront plus menacés si la pêche commerciale dans cette zone reprend sa course.

    « Les canyons du nord-est et les monts sous-marins constituent un Monument national marin, le premier du genre dans l’océan Atlantique, créé par l’ancien président Barack Obama en 2016. Plus de deux fois la taille de l’Île-du-Prince-Édouard, le Northeast Canyons and Seamounts Marine National Monument comprend deux zones distinctes, une qui comprend trois canyons et une qui contient quatre monts sous-marins, ou montagnes sous-marines. La zone contient des écosystèmes marins fragiles, y compris d’importants coraux des grands fonds, des baleines et des tortues de mer en voie de disparition, d’autres mammifères marins et de nombreuses espèces de poissons ».

    L’administration Trump a une fois de plus choisi un moment de vulnérabilité nationale pour viser l’environnement, cette fois en annulant les protections du seul monument national marin de l’océan Atlantique américain.

    Il ne reste dans le monde qu’environ 400 baleines noires de l’Atlantique Nord et moins de 100 femelles reproductrices.

    Les chercheurs étaient ravis de voir une aubaine chez les veaux marins (phoques communs) cette saison avec 10 nouvelles baleines observées dans l’eau des États-Unis, mais Pêches et Océans Canada a déclaré qu’une est présumée morte.

    Le mois dernier, un veau de plusieurs jours a été aperçu blessé par une collision avec un navire. Les collisions avec des navires et l’enchevêtrement des engins de pêche sont la principale cause de décès des baleines noires de l’Atlantique Nord.

    Depuis 2017, 29 baleines (sans compter le veau présumé mort) sont mortes dans les eaux canadiennes.

    Sources : Acadie Nouvelle, Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0