Mediaterre
   

Eau et Assainissement pour l'Afrique (EAA) Bilan positif en 25 ans d'existence



  • L'agence intergouvernementale panafricaine Eau et Assainissement pour l'Afrique (EAA) célèbre cette année ses vingt-cinq ans d'existence. Pour parler des acquis de EAA (depuis l'ex-CREPA) en un quart de siècle d'action et de ses ambitions pour les années à venir, le secrétaire exécutif, Idrissa Doucouré, a animé, ce vendredi 27 septembre 2013 à Ouagadougou, une conférence de presse.

          C'est à la fin de la décennie internationale de l'eau, en 1988, que l'ex-Centre régional pour l'eau potable et l'assainissement à moindre coût (CREPA), aujourd'hui EAA, a été mis en place avec son siège au Burkina Faso. Sa principale mission à l'époque était de faire face à la problématique de l'accès à l'eau et à l'assainissement de plus en plus préoccupante du fait notamment de l'accroissement démographique et de l'insuffisance des capacités, de financement et de technologies appropriées dans le secteur. Entre-temps, en décembre 2011 à Ouagadougou, l'ex-CREPA qui n'intervenait que dans l'espace francophone d'Afrique (pays de l'Afrique de l'Ouest, du Centre et des Grands lacs), a laissé la place à l'agence intergouvernementale panafricaine qu'est Eau et Assainissement pour l'Afrique. EAA aujourd'hui, c'est 32 Etats membres, incluant des pays d'autres sphères linguistiques que celle francophone. Au moment de son passage à EAA, l'ex-CREPA ne comptait que 17 pays membres (...)

     Par : Grégoire B. BAZIE

    Source autorisée: lefaso.net, publication initiale le 30 septembre 2013

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2023 Médiaterre V4.0