Mediaterre
   

Les femmes au Cambodge : principales impliquées dans la lutte contre le changement climatique



  • En Asie, les politiques des énergies renouvelables prennent rarement en compte les problématiques de genre. Les femmes et les groupes marginalisés en sont rarement ciblés. Cependant, dans le village de Tropang Thom de la province de Takeo au Cambodge, les femmes ont trouvé une solution pour s’occuper des champs, des enfants et arriver à produire de la richesse. En effet, la crise de l’eau qui affecte les petits villages cambodgiens aujourd’hui, provoque la baisse des rendements et par conséquent l’exode rural forcé des hommes vers les villes. Le résultat est que les femmes sont abandonnées à leur sort avec le double fardeau du changement climatique affectant les cultures et les ménages fracturés. 

    Pour affronter cette situation, une femme, Sok Sopheap, a eu l’astuce d’investir dans un pipeline de biogaz qui fournit de l’énergie renouvelable à partir de fumier produit directement dans son étable. Cet appareil lui a, sans aucun doute, facilité la vie : économiser de l’argent grâce au biogaz et économiser du temps parce qu’elle ne doit plus aller chercher du bois de chauffage et parce que la préparation des repas est devenue plus efficace. De plus, le choix du biogaz lui permet de contribuer à sauver l’environnement car il s’agit d’un gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales. C’est une technique de réinvestissement de la matière, vouée à la production d’une énergie renouvelable à partir de laquelle Sok Sopheap a su tirer double profit. Son idée innovatrice a été reprise, par la suite, par d’autres ménages du village.

     Sok Sopheap a su rentabiliser le temps qu’elle consacrait aux travaux ménagers en optant pour la production d’objets artisanaux pour gagner un revenu supplémentaire. Son cas est un exemple illustratif de l’attitude résiliente au changement climatique de ces femmes âgées aux ressources limitées, souvent reléguées au seul travail domestique. Les femmes comme Sok Sopheap contribuent à la concrétisation des projets d’innovation tout en incitant les autres à changer. Elles sont les premières à s’adapter aux défis climatiques en servant d’exemple pour le reste de leur communauté. 

     

    Source : ONU Environnement, « Le Cambodge trouve des solutions aux changements climatiques en autonomisant les femmes », mars 2019

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0