Mediaterre
   

L'EAMAU met 102 experts des métiers d'architecture et d'urbanisme sur le marché de l'emploi



  • L’EAMAU met 102 experts des métiers d'architecture et d'urbanisme sur le marché de l’emploi

    Les 102 lauréats des promotions 2017 à 2020 ont, le 13 août 2021 à Yaoundé (Cameroun), reçu leurs diplômes au cours d’une cérémonie coprésidée par Célestine Ketcha Courtès et le Pr. Maïga Alkassoum, respectivement ministre de l’Habitat et de Développement urbain (MINHDU) du Cameroun, et président du conseil d’administration (PCA) de l’École africaine des métiers d'architecture et d'urbanisme (EAMAU).

    Une solennité couplée de la publication des résultats du 43ème concours d’entrée en 1ère année de l'illustre école de formation, des 18 et 19 mai 2021.

    À l’occasion, le PCA de l’EAMAU a présenté le Cameroun comme un modèle dans la sous-région. Et pour cause, le pays de Paul Biya a, contrairement aux autres États membres, réglé des arriérés de contributions de solidarité et des frais de scolarité de ses étudiants.

    «Je suis venu au Cameroun pour dire MERCI au président de la République du Cameroun qui, par ses instructions mises en œuvre à travers le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, positionne le Cameroun comme modèle parmi les États membres pour le règlement de ses frais de solidarité, le paiement des frais de scolarité des étudiants, et pour la qualité des résultats de ses étudiants», a, sans ambages, déclaré le Pr. Maïga Alkassoum.

    En félicitant les lauréats à la 43ème édition du concours d’entrée à l’EAMAU ainsi que les 102 récipiendaires qui viennent de recevoir leurs parchemins, la MINHDU a invité l'assistance à saluer l'effort du chef de l'État qui permet à la jeunesse de s'inscrire activement dans le développement durable en cours au Cameroun. Non sans inviter les maires à recruter ces jeunes diplômés. Elle a également fait le plaidoyer auprès du MINFOPRA (ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative du Cameroun) pour la contractualisation de ces jeunes. Et pour ceux qui ne pourront pas être recrutés à la fonction publique, elle leur a demandé de s’auto-employer, à travers notamment la création des cabinets d’études.

    Pour mémoire, fondée en 1975, la prestigieuse école basée à Lomé (Togo) est une institution inter-États d’enseignement supérieur et de recherche dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme.  

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0