Mediaterre
   

Sommet Action Climat 2019, relever les défis du changement climatique



  • Par Jeannine ILBOUDO, membre de JFDD , dans le cadre de l'Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques.

    Le Sommet Action Climat, prévu pour le 23 septembre 2019 ambitionne de relever les défis qui se posent en matière de changements climatiques. Ce sommet s’inscrit en droite ligne de la concrétisation et de l’accélération des actions visant la mise en œuvre l'accord de Paris sur le changement climatique.

    Le mot d’ordre du Sommet Action Climat 2019 est l’ambition : « Ambition en atténuation. Ambition en adaptation. Ambition en finance. Ambition dans la coopération technique et le renforcement des capacités. Ambition dans l'innovation technologique ». Ce Sommet ciblera les domaines qui se situent au cœur du problème, à savoir les secteurs qui génèrent le plus d’émissions et les domaines dans lesquels le développement de la résilience aura le plus grand impact.

    L’ONU à travers ce sommet donnera aux dirigeants du monde, notamment les gouvernements, les acteurs de la finance, du milieu des affaires et de la société civile l’opportunité de faire part d’actes concrets posés en faveur du climat et d’afficher leurs ambitions. En effet, le changement climatique, enjeu le plus important de notre époque, a des effets qui se ressentent partout dans le monde avec des conséquences sur les vies des populations. Ils perturbent les économies des pays et cela s’accentuera au fil du temps si des efforts ne sont pas faits dans tous les secteurs. Des solutions abordables et évolutives disponibles permettraient le passage à des économies plus propres et plus résilientes.

    L’adoption de l’Accord de Paris en 2015, tournant historique, était une étape clé de la lutte contre les changements climatiques. Cet Accord visait principalement à maintenir l’augmentation moyenne de température dans le monde bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, et autant que possible à 1,5°C pendant ce siècle.

    La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, la COP24, tenue en décembre 2018 en Pologne, a permis aux gouvernements de convenir des lignes directrices de mise en œuvre de l’Accord de Paris, lui permettant ainsi de prendre tout son sens.

    Il est encore temps d’agir, de s’attaquer aux problèmes climatiques. Les pays doivent impérativement renforcer leurs stratégies pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de l’Accord de Paris, et rehausser leurs ambitions pour lutter contre les changements climatiques. Les pays se doivent de contenir la hausse de la température globale à moins de 2°C tout en renforçant leurs capacités d’adaptation au changement climatique et orienter leurs flux financiers vers des activités économiques à faibles émissions de gaz à effet de serre et mettant l’accent sur l’utilisation des énergies renouvelables.

    Pour ce qui concerne l’épineuse question du financement des pays développés des actions pour le climat dans les pays en développement, de nouveaux objectifs plus ambitieux ont été définis à partir de 2025, sur la base de l'engagement actuel de mobiliser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020. Les pays se sont également accordés sur la manière d’évaluer collectivement l’efficacité de la lutte contre le changement climatique en 2023 et sur la manière de surveiller et de rendre compte des progrès accomplis en matière de développement et de transfert de technologies.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0