Mediaterre
   

Campagne #DrillingisKilling dévoilée par Surfrider Foundation Europe



  • Un communiqué de presse publié le 16 avril 2020 par l’organisation Surfrider Foundation Europe, relate la mise en place d’une campagne dénommée #DrillingisKilling le 20 avril 2020 dans l’objectif d’interdire les forages pétroliers et gaziers dans les eaux européennes d’ici 2035.

    En effet, 10 ans auparavant, le 20 avril 2010, a eu lieu l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon qui a provoqué la plus grande marée noire à ce jour. Également, cette année aura lieu la révision de la Directive européenne 2013/30/EU concernant la sécurité des opérations pétrolières et gazières en mer. Dès lors, pour les 10 ans suite à cette catastrophe, l’organisation Surfrider Foundation Europe ainsi que 21 organismes européens appellent à l'interdiction des forages offshore dans les eaux européennes. Et par la suite, l’organisation souhaite poursuivre la campagne au niveau législatif dans l’objectif d’une révision ambitieuse de la Directive par l'Union européenne.

    Selon Antidia Citores, porte-parole de Surfrider Europe, explique « 2020 offre une chance unique de façonner l'avenir de la politique énergétique du continent. Si l'Europe souhaite remplir ses engagements de l'Accord de Paris de maintenir la hausse des températures en dessous de 1,5C, ainsi que son ambition de devenir climatiquement neutre d'ici 2050, elle doit mettre un terme sans plus attendre aux forages pétroliers et gaziers offshore. »

    La campagne #DrillingisKilling programmée pour le 20 avril 2020, a pour objectif d’informer, mobiliser et influencer le comportement de la population. Comme l’explique le communiqué, le but étant de faire prendre conscience aux acteurs à lutter contre les causes de pollutions et les rejets dans l’Océan. Cela peut passer par la mise en place d’actions simples dans le quotidien de chacun venant ainsi réduire son impact sur l’Océan.

    Un manifesto « Towars an EU offshore drilling ban », est également publié et consultable en ligne. Surfrider Europe et les signataires de ce manifesto souhaitent que l'Union européenne et ses Etats-Membres :

    - Ne délivrent plus de nouveaux permis pour exploitation ou exploration pétrolières et gazières à partir de 2023 ;

    - Ne renouvellent pas les permis déjà délivrés ;

    - Interdisent l'exploitation et exploration dans les aires marines protégées (AMP) et leurs environs ;

    - Interdisent les forages dans les zones arctiques (UE et EEE).

    Les forages en mer ont des répercussions sur le domaine écologique et dans le secteur économique. En effet, les risques liés à l’environnement sont les marées noires, les rejets involontaires d’hydrocarbures et les levés sismiques en phase d’exploration. Concernant le secteur économique, en Europe les secteurs du tourisme et de pêche emploient 40 fois plus de personnes que les activités pétrolières en gazières en mer selon le communiqué de presse (2 570 000 contre 63 000 personnes en 2017). Également, l’interdiction des forages offshore permettrait de réduire la dépendance à l’énergie fossile.

    A noter, au cours de l’année 2020 une plateforme web sera mise en ligne pour les citoyens. Cela leur permettra d'interpeller leurs élus sur le sujet et les inviter à rechercher des solutions énergétiques durables.

    A savoir, Surfrider Foundation Europe est une ONG européenne de protection de l'Océan. L’organisation œuvre pour une société venant protéger les milieux naturels (aquatiques et marins).

    Pour consulter : Manifesto "Toward an EU offshore drilling ban" - sous embargo jusqu'au 20 avril 2020

    Pour en savoir plus sur Surfrider Europe

    Source de l’information : communiqué de presse de Surfrider Foundation Europe ; Illustration : Pixabay

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0