Mediaterre
   

Madagascar : lancement d'un nouveau programme de fortification alimentaire



  • Le Gret, en partenariat avec l’entreprise sociale Nutri’zaza, a lancé officiellement le 23 mai 2017 à Antananarivo un nouveau Projet de fortification alimentaire (PFOA), financé par l’Union européenne, dont l’objectif est d’améliorer le statut nutritionnel des populations malgaches vulnérables souffrant de carences en micronutriments – et plus spécifiquement celui des femmes et des enfants.

    La malnutrition reste un problème de santé publique majeur à Madagascar où 47 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, 42 % sont carencés en vitamine A, 50 % anémiques, auxquels s’ajoutent 38 % de femmes anémiques. Lors de l’atelier de lancement, le directeur général du ministère de la Santé publique malgache a souligné que la lutte contre la malnutrition faisait toujours partie des priorités de l’Etat. Une des causes majeures de la malnutrition chronique est la consommation insuffisante d’aliments riches nutritionnellement, pratique généralement liée à des difficultés d’accès à des aliments adaptés d’un point de vue nutritionnel, organoleptique et économique. Le faible niveau actuel d’éducation de la population sur les pratiques d’alimentation adéquates joue également un rôle important dans l’équation.

    Fort de ses vingt ans d’expérience dans le domaine de la nutrition, le Gret travaille à sensibiliser les populations aux bonnes pratiques nutritionnelles et à rendre accessibles et disponibles durablement au plus grand nombre des aliments fortifiés de qualité, produits localement, et répondant aux normes nationales. Dans la continuité de ses actions de diffusion et de promotion d’aliments fortifiés locaux, le Gret s’associe à l’entreprise malgache à vocation sociale Nutri’zaza, qui poursuit la lutte qu’elle mène depuis plus de quatre ans, en déployant ses réseaux de diffusion de la « Koba Aina » : un aliment de complément fortifié et très bien adapté au contexte de Madagascar, destiné aux enfants de 6 à 24 mois.

    Cette journée a ainsi permis de présenter officiellement les grands axes de ce projet, en mettant l’accent sur la sensibilisation à la pratique d’une alimentation équilibrée et fortifiée, ainsi qu’en renforçant l’accès durable aux aliments fortifiés. Trois nouveaux produits fortifiés pour les femmes, et les enfants plus âgés (2 à 5 ans, et 6 à 14 ans) seront également conçus et diffusés en partenariat avec l’UMR Nutripass de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Laboratoire de biochimie appliquée à la science des alimentations de l’Université d’Antananarivo (Labasan).

    A travers ce projet, les capacités nationales de production et de diffusion de produits fortifiés seront renforcées. L’Office national de nutrition et le ministère de la Santé publique seront appuyés pour la mise en place d’un cadre de concertation multi-acteurs autour de la fortification alimentaire, et d’un cadre législatif et réglementaire sur les produits fortifiés mis sur le marché. Ce projet aura une durée d’implémentation de quatre ans (2017-2020) et touchera 45 districts à Madagascar, pour une population de plus de 650 000 personnes.

    Découvrir les activités du Gret à Madagascar
    Découvrir le projet
    Lire l'article " Les aliments fortifiés locaux : un enjeu fort de la lutte contre la malnutrition "
    Lire la publication " Des partenariats public/privé pour lutter contre la malnutrition ? "
    Le programme Nutridev en vidéo

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0