Mediaterre
   

De l'eau par retrofiltration biologique à Ambesisika (Madagascar)



  • L'Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) soutient la mobilisation des acteurs locaux de développement et la démultiplication de leur action par la pratique, la démonstration et l'exemplarité pour le développement durable. En 2017-2018, l'Institut a soutenu sur le terrain une dizaine de projets qui touchent aussi bien à la micro-électricité, la gestion durable et intégrée des ressources en eau et de lutte contre la désertification, et plus généralement, à la mise en œuvre participative des objectifs de développement durable (ODD).

    Pour soutenir l'opérationnalisation de politiques sérieuses, pérennes et volontaires de développement durable dans les pays et gouvernements membres, l'IFDD apporte un appui technique et financier aux solutions pertinentes aux nombreux problèmes posés doivent être mises en exergue sans jamais perdre de vue les exigences de solidarité et d'engagement citoyen.

    C'est dans ce cadre que  la commune d'Ambesisika a bénéficié de l'assistance technique de l'ONG Grand Est Solidarités et Coopérations pour le Développement, GESCOD, et du soutien financier de l'Institut de la Francophonie pour le Développement Durable, pour mettre en application une innovation frugale d'origine naturelle qui permet de répondre à la problématique de l'accès à l'eau, une solution facile à répliquer dans d'autres contextes. Un mini-réseau d'adduction d'eau potable peut aisément être mis en place, grâce à un système original et très simple de récupération des eaux par retrofiltration biologique : le REEPS (réservoir d'eau enterré plein de sable). C'est un processus de potabilisation qui permet, en une seule étape et sans ajout de produits chimiques, d'améliorer les caractéristiques physiques, chimiques et biologiques de l'eau.

    Satisfaite des résultats de ce projet, Elisabeth, Habitante d'Ambesisika témoigne : « Nous sommes très contentes d'avoir cette borne fontaine. Désormais, nous n'avons plus besoin de nous réveiller à 1h du matin pour aller puiser de l'eau. Nos enfants pourront sortir le matin en étant propres. (...)  Désormais, faire de la lessive sera comme un jeu d'enfant. On n'a plus besoin d'aller jusqu'au lac à 3 km d'ici. »  

    Un webreportage de 11 minutes présente cette solution mise en œuvre dans la commune d'Ambesisika, à Madagascar, où la majeure partie de la population se tournait auparavant vers des cours d'eau et des puits traditionnels à la qualité dégradée pour s'approvisionner en eau.

    Pour rappel, l'objectif de développement durable n°6 est de « Garantir l'accès de tous à l'eau et à l'assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». Pour en savoir plus sur l'ODD 6 et soutenir par des synergies, des ressources, des collaborations et des appuis divers les projets citoyens y relatifs, visitez ce lien.

    Visionnez le reportage du projet sur ce lien.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0