Mediaterre
   

Programme HERA : Des nouvelles recommandations pour la recherche sur les liens entre environnement, santé et pandémie de Covid-19



  • Dans un communiqué de presse du 5 juin 2020, L’INSERM énonce les axes prioritaires de recherche dans le cadre du programme européen HERA avec pour objectif d’améliorer l’état des connaissances sur les liens entre environnement et l’émergence, la propagation et l’impact du SARS-CoV-2. 

    Dans ce contexte de pandémie la connaissance scientifique est nécessaire pour proposer aux institutions et administrations des outils afin de guider la mise en oeuvre de politiques publiques adaptées. 

    Un axe Covid-19 ajouté à l’agenda de recherche 2020-2030 

    Lancé en janvier 2019, le programme baptisé HERA (Health Environment Research Agenda for Europe) est co-coordonné par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) et ISGLOBAL (Barcelona Institute for Global Health). Il regroupe 15 pays européens.

    Les objectifs initiaux des porteurs du projet étaient de fournir à la Commission Européenne un agenda de recherche 2020-2030 sur la thématique environnement-climat-santé. Face au Covid-19 et à la possibiité de résurgence de crises sanitaires, les chercheurs travaillent sur de nouvelles recommandations étayant la nécessité de recherche sur le lien entre l’environnement, le changement climatique et le développement de maladies infectieuses. 

    Trois grandes orientations prioritaires de recherche  

    • La compréhension des facteurs environnementaux ayant favoriser la propagation du virus :  Analyser l’impact des activités humaines sur la biodiversité et les comportements de la faune sauvage, mais aussi poursuivre l’étude des questions de sensibilité climatique et de saisonnalité du virus. 
    • L’impact sur la santé humaine du Covid-19 et des potentiels facteurs de stress environnementaux : Renforcer l’harmonisation européenne des cohortes (un groupe de personnes engagées dans une étude épidémiologique dont le comportement est étudié au cours d’une période déterminée), ainsi que la mutualisation des méthodologies et outils de recherche afin de mieux étudier les processus d’interactions, les immunités et pathologies découlant du virus. En étudiant l'impact des facteurs environnementaux sur les systèmes immunitaires et cardiovasculaires et par conséquent les cas des personnes vulnérables au Covid-19, il s'agira de comparer l’efficacité des différentes politiques de santé et de protection de l’environnement.
    • Evaluer l’impact de la pandémie sur la société et l’économie : Étudier les conséquences psychologiques et socio-économiques du confinement est primordial pour accompagner les prochaines politiques publiques devant être mises en oeuvre. 

    La Commission Européenne lance déjà un appel à projets pour répondre à ces nouvelles recommandations.

    Source d'information : Site de l'INSERM, Communiqué de presse du 5 juin 2020 ; Illustration : Pexels 

    [MOGED] 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0