Les espérantophones s'associent à la journée internationale de la langue maternelle


La Journée internationale de la langue maternelle (le 21 février) a été proclamée par la Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en novembre 1999. Elle a également reconnu en 1985 " les grandes possibilités qu'offre l'espéranto pour la compréhension internationale et la communication entre peuples de différentes nationalités ".

Dans un rapport de 1953, l'UNESCO soulignait déjà l'importance des langues maternelles, dans l'enseignement car " psychologiquement, c'est la synthèses des signes compris qui marche automatiquement dans l'esprit de l'enfant pour s'exprimer et comprendre ; sociologiquement, c'est un moyen de s'identifier aux membres de la communauté à laquelle il appartient ; sur le plan pédagogique, l'enfant apprend plus rapidement par son biais que par celui d'un support linguistique qui ne lui est pas familier " .

Langue auxiliaire facilitant l'apprentissage ultérieur des autres langues, l'espéranto préserve les langues maternelles tout en instaurant un véritable dialogue interculturel. C'est pourquoi les espérantophones du monde entier et notamment Universala Esperanto-Asocio (UEA) s'associent à la journée internationale de la langue maternelle pour célébrer toutes les langues, quel que soit leur statut (langue d'État, d'enseignement, langue nationale ou régionale, patois, créole). 

À propos de l'espéranto :

Conçu pour être réellement international et très facile à apprendre, parlé par des millions de personnes sur les cinq continents, l'espéranto offre une expressivité et une précision qui expliquent son emploi actuel dans les domaines technique, scientifique, littéraire, musical, touristique, etc. Ce sont aussi les valeurs intrinsèques de la langue, à savoir l'ouverture, la curiosité de connaître d'autres cultures, la volonté de protéger les autres langues et la promotion de la paix dans le monde qui expliquent que l'Unesco a, par deux fois en 1954 et 1985, voté des résolutions en faveur de la langue et encouragé les nations de l'ONU à l'enseigner.

" L'espéranto est en mesure d'exprimer les nuances les plus subtiles de la pensée et du sentiment, il est propre à permettre, par conséquent, l'expression la plus juste, la plus littéraire, la plus esthétique et de nature à satisfaire les esprits les plus ombrageux et les plus particularistes, et il ne peut pas porter ombrage aux fidèles des langues nationales. " Maurice Genevoix, ancien secrétaire perpétuel de l'Académie française.

Pour aller plus loin : 

 Source : communiqué de presse de L'association Espéranto-France (presse@esperanto-france.org)

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0