Mediaterre

   

Étude Agrimonde-Terra : De nouveaux scénarios pour le futur de l'usage des terres et la sécurité alimentaire


Dans un communiqué de presse publié du 9 juillet 2020, l’INRAE (Institut national de recherche en agriculture, alimentation et environnement) présente les scénarios de l’étude prospective Agrimonde-Terra sur l’usage des terres et la sécurité alimentaire. 

Coordonnée par l’INRAE et le Cirad (L'organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes), l’étude explore l’évolution future des systèmes alimentaires mondiaux et ses derniers travaux publiés apportent de nouveaux éléments conséquents au contexte inédit de crise sanitaire. 

De nouveaux paramètres de recherche

Réalisée par divers experts internationaux et faisant suite aux travaux publiés en 2011 (Prospective Agrimonde), l’étude propose des scénarios construits à partir de méthodes d’analyse quantitatives et qualitatives dans le cadre de contextes complexes et changeants. À la différence de la littérature scientifique pré-existante, les recherches incorporent les problématiques nutritionnelles et de santé ainsi que les processus d’urbanisation et de transformation rurale.

Une grande diversité des régimes alimentaires sont étudiés et les résultats confirment qu’une transition vers un régime moins carné tend à limiter l’expansion des terres agricoles. Cependant en comparaison des scénarios SSP (Shared Socioeconomic Pathways) du GIEC, les analyses d’Agrimonde-Terra considèrent que la productivité et l’utilisation de l’élevage ainsi que l’augmentation de la consommation de viande dans les pays en développement vont croitre. 

Deux trajectoires possibles mais soumises à réévaluation 

La crise sanitaire du Covid-19 invite à débattre davantage sur l’ensemble des thèmes autour des systèmes et de la sécurité alimentaires. La situation de confinement a amené à se questionner sur la chaîne d’approvisionnement alimentaire et notamment internationale. Car au delà de la pandémie, de multiples crises se combinent et nécessitent des recherches supplémentaires pour développer et offrir aux populations des systèmes plus sains et durables. 

Selon le communiqué, les scénarios envisageraient dans un premier temps de reconnecter l’industrie agroalimentaire avec une production plus régionale (i.e une production interne à des blocs régionaux supranationaux) afin de rendre plus résilientes les chaînes d’approvisionnement de produits essentiels. 

Dans un second temps, plus pessimiste, l’hypothèse d’une “perfect storm” est évoquée car induite par le changement climatique et des crises écologiques et socioéconomiques potentielles. Elle est notamment évoquée dans le rapport spécial de l’IPCC (Intergovernmental panel on climate change) sur le changement climatique et la terre publié en 2019 lorsqu’une rare combinaison de circonstances viennent aggraver un événement. En vue de cette situation des scénarios plus poussés d’adaptation et de management de crise doivent être étudiés. 

Sources d’information : Communiqué de presse de l’INRAE, Article de la mégarevue scientifique PLOS ONE

[MOGED] 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0