Mediaterre

Cameroun: rendre les ODD 5, 7 et 13 réels



  • Au cours du 1er Comité de pilotage du projet «Femmes et énergie : Appui au Réseau des Femmes élues locales d’Afrique, section du Cameroun» (ENERBA), le 27 juillet 2017 à Bangangté (ouest-Cameroun), Célestine Ketcha Courtès, présidente dudit Réseau et non moins maire de la commune de Bangangté, présente la portée du projet financé par la France à hauteur de 1 700 000 Euros (environ 1,113 milliards Fcfa) et bénéficiant à 17 communes du Cameroun dirigées par des femmes maires :

    «Les populations en général, les femmes et les petites filles en particulier, objet de l’attention des Objectifs du développement durable (ODD), vont beaucoup gagner dans l’éclairage solaire de nos villes à travers ENERBA. Parce que quand il y a l’obscurité, ce sont les femmes et les petites filles qui sont en difficulté.

    C’est ainsi que les femmes maires du Cameroun (cuvée 2013), ces amazones de Son Excellence M. Paul Biya (président de la République du Cameroun, Ndlr), du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi sont allées chercher ce projet pendant les COP21 (en France) en 2015 et 22 (au Maroc) en 2016.

    Ce sera l’occasion, dans nos communes bien évidemment, d’aider le président de la République, lors de l’évaluation 2020 que les ODD 5, 7 et 13 sont désormais une réalité dans les points névralgiques de la vie communale, notamment les centres de santé.

    Nous allons également accompagner l’économie énergétique et mettre l’énergie renouvelable, durable et sûre avec le solaire, pour sécuriser les malades et les enfants dans nos villes.

    Donc, c’est un projet qui rentre dans le cadre de l’adressage des ODD par lequel le chef de l’État a engagé les femmes maires.

    Toutes les femmes maires qui, pour avoir l’éclairage à partir de l’énergie solaire dans leur commune, ont décidé de dédier ce précieux projet innovant à Mme la présidente de la République, Chantal Biya, qui est notre présidente d’honneur, l’amazone des amazones (les femmes maires, membres du REFELA-CAM, Ndlr).

    C’est en nous encourageant aux côtés de son époux, S. E Paul Biya, que nous avons des ailes, que nous osons et que nous ramenons les fruits (dont ENERBA) de la chasse que nous menons depuis que la Décentralisation est effective au Cameroun, et que les instructions du chef de l’État ont permis que nous passons de 02 à 14 puis 24 et 31 femmes maire depuis les élections municipales de 2013.

    Merci Mme Chantal Biya, merci M. le président de la République.»

    En rappel, les ODD 5, 6 et 13 renvoient respectivement à l’égalité entre les sexes, le recours aux énergies renouvelables et la lutte contre le changement climatique.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0