Mediaterre

Burkina Faso : contributions des ONG locales à la conservation des ressources naturelles



  • Un rapport de capitalisation a été publié à l'issue du forum des ONG locales de protection de l'environnement qui s'est tenu à Fada N'Gourma en septembre 2013 au cours duquel ont été abordées les questions de la gouvernance des aires de conservation, la valorisation économique de la biodiversité et le lien changements climatiques/résilience des populations/adaptation au changement climatique des ONG locales.  

    Ce rapport de capitalisation présente la synthèse des interventions et des débats issus du forum. Il ouvre des pistes de réflexion pour poursuivre le travail de conservation de la nature et la dynamique de mutualisation des efforts des acteurs impliqués.

    Il vise à rendre plus visible la contribution des organisations de la société civile (OSC) dans la conservation des ressources naturelles au Burkina Faso avec une série de recommandations en vue de renforcer l'efficacité des interventions des ONG sur le terrain et des axes de réflexion sur l'accès aux financements dans le domaine de la préservation de l'environnement.

    Lors de ce forum organisé du 17 au 19 septembre 2013, les ONG locales s'étaient réunies avec les structures publiques, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé et des ONG internationales. 

    L'objectif était de partager leurs actions en faveur de la conservation des ressources naturelles au Burkina Faso et d'aborder leurs besoins d'accompagnement et de partenariat pour une meilleure efficacité de leurs actions.

    L'approche par thématique de conservation des ressources naturelles a permis d'aborder trois domaines thématiques : la gouvernance des aires de conservation, la valorisation économique de la biodiversité et les changements climatiques et la résilience des populations.

    Des formations plénières ont permis de faire un état des lieux de chaque domaine dans le contexte du Burkina Faso afin de stimuler l'identification de la diversité des connaissances techniques des acteurs de la société civile et d'enrichir les débats.

    Des d'études de cas présentées par les OSC ont alimenté les échanges entre les participants. Ceci a permis de mettre en lumière les acquis et les faiblesses des ONG au regard des potentialités existantes.

    Les OSC ont également débattu autour des problématiques actuelles d'intérêt : les possibilités innovantes de financement durable et l'analyse de l'accompagnement offert par les programmes de micro-subventions.

    Source : FFEM

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0