Afrique : ne pas privilégier la croissance au détriment de l'écologie, selon la CNUCED



  • L'Afrique ne doit pas privilégier la croissance au détriment de l'écologie, annonce la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), dans une nouvelle étude publiée ce mercredi 13 juin.

    Selon ce document, l'Afrique, continent où la mise en place d'économies complexes et modernisées s'est amorcée tardivement, devrait adopter autant que possible une stratégie qui utilise ses abondantes ressources naturelles d'une manière efficace et écologique. Objectifs : permettre tout à la fois d'élever le niveau de vie des populations et de protéger l'environnement, tel que le préconise la CNUCED dans un nouveau rapport.

    Tandis que le reste du monde afflue sur le continent, en quête de ressources qui se raréfient partout ailleurs, l'Afrique, en dépit de ses ressources abondantes, enregistrait une consommation intérieure de matières par habitant de 5,3 tonnes en 2008 − soit environ deux fois moins que la moyenne mondiale. Les 13,4 % de la population mondiale qui vivaient en Afrique en 2008 n'utilisaient que 5,5 % environ des ressources consommées à l'échelle mondiale. À mesure que la consommation intérieure de matières, inévitablement, augmentera sur le continent, une planification rigoureuse sur le plan intérieur et un renforcement de l'aide financière et des transferts de technologie internationaux seront indispensables pour permettre, selon les termes du rapport, une "transformation structurelle durable".

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2014 Médiaterre V4.0