"L'Agenda 2063" de l'Union africaine (Ua) adopté à Addis-Abeba, le 31 janvier 2015



  • Placé sous le thème "Année de l'autonomisation des femmes et Développement de l'Afrique pour la concrétisation de l'Agenda 2063", le 24è sommet des chefs d’État et de gouvernement de l'Union africaine (Ua) d’Addis-Abeba (en Éthiopie), les 30 et 31 janvier 2015, a connu l’adoption de «L’Agenda 2013 ».

    «L’Agenda 2063» est une sorte de vision et plan d'action pour faire de l’Afrique un continent prospère et pacifique.

    En effet, il s’agit d’un programme panafricain destiné à renforcer la coopération intra-africaine. «Pour atteindre cet objectif, nous devons intensifier nos efforts pour ajouter la valeur et bénéficier de nos ressources minérales, en vue de l'industrialisation et de la création d'emplois pour nos peuples, notamment nos jeunes», a prescrit à l’occasion Robert Mugabe, chef de l’État zimbabwéen et nouveau président en exercice de l’Ua pour les douze prochains mois.

    C’est une plateforme qui oriente le continent afin de consolider les progrès en cours et d’exploiter stratégiquement les possibilités qui s’offrent à court et à moyen termes, pour assurer une transformation socio-économique positive dans les cinquante années à venir.  

    Les axes de cette vision globale sont, entre autres : le panafricanisme, le sens de l'unité, l’autonomie, le commerce intra-africain florissant, la démocratie et la parité, l'intégration, la solidarité des peuples africains et le développement durable.

    En rappel, c’est en mai 2013 à Addis-Abeba que la Commission de l'Ua avait établi des priorités de cette vision pour une Afrique forte, solidaire, prospère et pacifique. 

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0