Mediaterre
   

Mobilisation pour la protection de la culture et du patrimoine dans les PEID dans le cadre d'un agenda durable du changement climatique



  • Du 29 au 31 mai 2017, le Ministère de la Culture, du Genre, Loisir et Sport (MCGES) de la Jamaïque, en coopération avec le Bureau de l'UNESCO à Kingston et de la Commission nationale de la Jamaïque pour l’UNESCO, a accueilli un symposium et un atelier de trois jours sur les impacts du changement climatique sur le patrimoine mondial des Caraïbes intitulé "Mobilisation pour la protection de la culture et du patrimoine dans les PEID dans le cadre d’un agenda durable du changement climatique au XXIe siècle".

     
    Dans la sous-région, des ouragans, des périodes prolongées de sécheresse, des inondations, l'érosion, ainsi que d'autres phénomènes météorologiques et une augmentation des températures océaniques et atmosphériques ont un fort impact sur le climat local, le patrimoine construit, et provoquent une myriade de menaces pour la biodiversité. Dans ce contexte, le MCGES, en coordination avec la division du changement climatique du Ministère de la croissance économique et de la création d’emploi de la Jamaïque a décidé d'organiser un symposium sur les impacts du changement climatique sur le patrimoine mondial dans la région des Caraïbes.
     
    Le Symposium a été modéré par des experts internationaux de l'ICOMOS, de l'UICN et du Bureau de l'UNESCO à Kingston. Le programme comprenait des tables rondes et des sessions de travail avec la participation du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), de l'Union of Concerned Scientists, du Groupe d'études sur le changement climatique de l'University of the West Indies, et l'Institut de planification de la Jamaïque, entre autres. Cet événement a également été l'occasion d'examiner le vaste travail entrepris par l'UNESCO sur les impacts du changement climatique sur le patrimoine.
     
    Quelques 40 délégués venant de 12 pays caribéens possédant des biens du patrimoine mondial ont participé, parmi lesquels des experts de pays tels que Antigua-et-Barbuda, Cuba, Curaçao, La Dominique, Haïti, Sainte-Lucie, Sainte Kitts-et-Nevis et le Suriname, ainsi que des experts et décideurs jamaïcains.

    Communiqué de l'UNESCO

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0