Burkina Faso : des responsables d'établissements souhaitent la suppression de la Journée de Travail Continues (JTC)



  • «L’application de la journée de travail continue (JTC) dans le secteur de l’enseignement est visiblement problématique à cause de l’absence de mesures d’accompagnement tels les cantines, l’horaire inadaptée et l’insuffisance de temps de repos pour les élèves et les enseignants», souligne le rapport provisoire d’évaluation qui a été produit. Ainsi, ledit rapport a été soumis à l’appréciation des acteurs (secrétaires généraux des ministères, des inspecteurs des services des ministères et institutions), le mardi 5 septembre 2017, à Ouagadougou.

    C’est pour ces raisons que 83% des responsables d’établissements souhaitent sa suppression dans le secteur de l’éducation

    Le secrétaire général de la modernisation de l’Administration et de la bonne Gouvernance, Jacques Sosthène Dingara a réaffirmé qu’il appartient aux acteurs de l’éducation d’adapter la journée continue aux exigences du secteur, comme l’autorise le décret qui l’a instituée.

    En rappel, la journée de travail continue a été instaurée le 15 septembre 2015 dans l’administration publique.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0