Mediaterre
   

28 octobre 2010 P.M. Financements des politiques locales



  • Une des particularités de la problématique des énergies propres est son aspect local. Elle se place en dehors des schémas traditionnels de réglementation. Les zones rurales, comme urbaines, doivent être prises en charge par des politiques décentralisées.

    Les défis de ces programmes locaux sont principalement d'apporter des solutions aux coûts élevés des infrastructures, aux nécessités liées à leur maintenance et de financer le développement du marché. Cette gestion locale des énergies renouvelables ou " Decentralized Distributed Generation " (DDG) a pour objet d'apporter une réponse durable aux problèmes d'accès à l'énergie et de garantie de la sécurité énergétique.

    C'est dans ce cadre général, toujours dans un esprit de coopération et de partage des savoirs-faire, que les intervenant du panel du " track 2 " consacré au financement des politiques locales, ont, sous la présidence de M. Hemant Laurban AuroRE et de M. Akanksha Chainey, Directeur, TERI, abordé les moyens pratiques de mise en oeuvre des DDG. Cette mise en oeuvre nécessite d'appréhender de manière globale le rôle des énergies propres dans la garantie de la sécurité énergétique (Dr. S.P. Gon Chandhuri, Directeur, West Bangal Green Energy Develpement Corporation Ltd), mais également le développement des zones rurales (Pr. Kinsuk Mitra, President, Winrock International India) et le développement durable (Dr. Alf Bjorseth, Président Scatec Solar).

    Conscient de ces nécessités et objectifs, il s'agit de permettre leur application à travers le développement de partenariats public/privé, de politiques locales (Mr. Andy Schroeter, Directeur, Sunlabob Renewable Energy Co. Ltd). La principale difficulté à surmonter reste néanmoins la généralisation de la gestion locale de l'énergie (Dr. B C Jain, Directeur, Ankur Scientific Ltd.).

    [DIREC2010]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0