Mediaterre

Ouverture de la réunion ministérielle de conférence régionale africaine sur la population et le développement durable



  • Addis-Abeba, 04 octobre 2013(CEA) - Les travaux ministériels de la conférence régionale africaine sur la population et le développement se sont ouverts dans la matinée du 3 octobre avec les interventions du Secrétaire exécutif de la CEA, M. Carlos Lopes et du Directeur exécutif de l'UNFPA, le Dr. Babatunde Osotimehin entre autres.

    Prononçant le discours d'usage, le Secrétaire exécutif de la CEA a remercié les délégués et les participants à la cérémonie d'ouverture ainsi que le premier ministre de l'Ethiopie, M. Hailemariam Desalegn, le président adjoint de l'UA, M Erastus Mwencha, les organisateurs de la conférence et plus particulièrement le président Chisano.

    " ... Cette conférence fait partie du processus de consolidation des positions des différentes régions à la lumière de l'examen de la conférence internationale sur la population et le développement (CIPD)qui a eu lieu au Caire en 1994sur le sol africain. L'accueil de cet événement marquant a été comme un signe prémonitoire pour l'Afrique. Pourtant à l'époque, rares étaient ceux qui auraient pu imaginer l'évolution observée au cours des vingt dernières années sur le continent et même dans le monde. Tous les délégués et partenaires qui ont contribué à l'examen avec tant de diligence méritent notre reconnaissance. Les représentants de la société civile et les jeunes qui nous ont accompagnés tout au long de ce parcours sont ici parmi nous pour participer à cet effort final. "

    M. Lopesa fait remarquer qu'il y a beaucoup de bonnes nouvelles sur l'Afrique, une sorte d'afro-enthousiasme mais celui-ci est dominé par une perception extérieure d'opportunités. Il est vrai qu'il n'y a jamais trop de bonnes nouvelles. L'Afrique a été longtemps objet de condescendance. Il est bon de savoir que les choses changent. Cependant il ne faudrait pas se leurrer, car, comme dans beaucoup d'autres situations, le diable se cache dans les détails.

    Plus loin, M. Lopes a fait remarquer que malgré notre vitalité démographique et notre incroyable croissance de 5% par an, nous ne parvenons pas à créer les 15 millions d'emplois nécessaires chaque année. Nous avons besoin d'une industrialisation pour une population plus nombreuse, plus jeune et plus urbanisée. (...)

    Source : Agence Ecofin

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0