Mediaterre

Les financement des universités publiques du Burkina, un besoin permanent



  •    Aujourd’hui, les universités traversent d’énormes difficultés allant du Chevauchements d’années académiques, de l’insuffisance d’infrastructures et d’enseignants, à l’insuffisance des de prestations sociales. La conséquence est bien connue : grèves et crises à répétitions.


         Au centre de toutes ces difficultés, le manque criard du nerf de la guerre : les ressources financières. Raison pour laquelle nous avons voulu en savoir davantage.
    De notre constat, ce budget va évolutif d’année en année. Pour les quatre universités publiques, l’Etat burkinabé a accordé pour l’année 2015,  17 041 704 000 contre 16 434 780 000 en 2014 et de 15 810 918 000. Ce qui donne un accroissement de près de 8%.
    Les bourses accordées aux étudiants sont passés de 3 971 675 000 pour les années 2013 et 2015 à 6 201 218 000 en 2015.
          En somme, le montant total au titre des transferts courants en termes de dotations des structures de l'enseignement supérieur de 2013 à 2015, est de 36 250 984 000 au titre de 2013, de 32 559 725 000 au titre de 2014 et de 35 255 663 000 au titre de 2015.
         Ces montants nous disent les acteurs du domaine, restent très insuffisants, vu le nombre croissant des étudiants qui sont reçu chaque année.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0