Mediaterre
   

Quand Dakar rencontre Ouagadougou



  • Au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Sénégal ou en Tunisie, la fabrique de la ville s’invente et se réinvente avec et pour les habitant·e·s, au service d’un développement urbain inclusif et solidaire. Cette dynamique, lancée par l’Agence française de développement via le programme des Pépinières urbaines, entre aujourd’hui dans une phase d’échange, de partage et de développement des synergies avec la première mission d’échanges croisés du Réseau des pépinières urbaines.

     

    Le programme des Pépinières urbaines, financé par l’Agence française de développement (AFD), expérimente depuis 2018 de nouvelles formes de conception de l’espace public, au plus près des futur·e·s usager·e·s. Quatre dispositifs sont aujourd’hui à l’œuvre, à Ouagadougou, à Dakar, à Abidjan et dans plusieurs villes de Tunisie, où l’urbanisation galopante nécessite des interventions de proximité pensées collectivement en s’adossant à des programmes de développement urbain structurants à plus grande échelle.

     

    Un réseau d’échanges en construction

    Les pépinières urbaines, accompagnées par un programme d’animation porté par un consortium d’acteurs (composé du Gret, d’UrbaMonded’UrbaSEN et du Cabanon Vertical), participent à la construction d’un réseau international d’acteur·rice·s engagé·e·s dans des démarches de coproduction des villes, s’inscrivant ainsi dans un foisonnement d’initiatives d’urbanisme frugal et participatif.

    Parmi les ressources à disposition du réseau, le programme d’animation a lancé en 2021 un cycle d’échanges entre les pépinières, afin de se rencontrer et d’apprendre les unes des autres. Dans ce cadre, la toute première mission d’échanges des pépinières a été organisée du 21 au 27 février 2021 à Ouagadougou !

    L’équipe de la Pépinière de Ouagadougou, portée par le Gret, a reçu avec son partenaire l’Agence municipale des grands travaux, une délégation dakaroise composée de quatre membres de la pépinière, représentant les structures du Gret, d’UrbaSEN, du Collectif Etc, d’UrbaMonde et d’un représentant du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud).

    La mission au travail – présentations croisées des projets de pépinières, le 23 février. ©Studio Bainem / Florent Chiappero

     

    Une première mission inspirante…

    Si l’objectif principal de cette mission était d’abord de se rencontrer, pour apprendre à se connaître et consolider des liens entre les membres du collectif Pépinière en devenir, le « menu des échanges » de la semaine était bien rempli !

    Le programme de la mission a été conçu collectivement, comme le rappelle l’une des participantes, qui ajoute que cela a notamment permis d’organiser des « ateliers d’échanges (…) pertinents qui ont permis à chacune des pépinières de travailler sur des sujets et thématiques qui font sens au regard de leur état d’avancement du projet ». Ces ateliers thématisés ont également été l’occasion de partager des expériences, des outils, des méthodes de travail pour la mise en œuvre de certaines étapes clés d’une pépinière, notamment les appels à initiatives citoyennes, les diagnostics des usages, ou encore la co-conception et la co-gestion des espaces publics.

    Séance de travail autour de la co-gestion, sur le site du Camp CRS, en présence des membres du Comité de gestion du site, le 22 février. ©Studio Bainem / Florent Chiappero

     

    En plus de ces séances de travail, des visites de sites de la Pépinière de Ouagadougou et des lieux emblématiques de la ville, ainsi que des échanges avec les partenaires locaux ont été organisés. Des débats riches et passionnants ont eu lieu, de jour comme de nuit. Ils ont permis de renforcer la connaissance réciproque des équipes et des projets de pépinières en cours, leurs activités, enjeux et spécificités. Enfin, cette mission a permis à chaque équipe d’alimenter ses réflexions stratégiques et d’enrichir son programme d’activités. Selon l’un des participants, cette mission représente une « belle initiative qui a permis d’échanger sur les pratiques professionnelles réciproques et de tirer des enseignements pour leur amélioration ».

    Cette mission a également donné lieu à la production du tout premier épisode de « Radio Pépit’, la radio de la capit’ », dédiée aux pépinières urbaines et au foisonnement d’initiatives urbaines. Cette première émission, « Dakar rencontre Ouagadougou », a été co-construite avec les deux équipes et enregistrée à Ouagadougou pendant la mission. Elle a ensuite été produite dans un double objectif de restitution collective de cette mission au réseau des Pépinières et de capitalisation des expériences.

    Le podcast est à écouter ici

    Retrouvez le récit imagé de la mission ainsi que toutes ses ressources

    Séance d’enregistrement en cours pour la Radio Pépit’, le 26 février

     

    … et un programme d’animation des pépinières qui s’enrichit !

    Forte de cette première mission, le programme d’animation a prévu de poursuivre son programme d’échanges croisés entre les pépinières urbaines avec l’organisation du 12 au 17 avril d’une mission de la Pépinière de Ouagadougou qui partira à la rencontre de l’équipe d’Abidjan.

     

    Par ailleurs, le programme vient tout juste de lancer sa plateforme numérique open source de documentation et de diffusion autour des pépinières et démarches similaires d’urbanisme participatif, frugal, tactique, transitoire…. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site pepinieres-urbaines.org

     

    En savoir plus sur :

    Les Pépinières urbaines de Dakar et Ouagadougou

    Le programme d’animation des Pépinières urbaines

     

    Retrouvez toutes les actualités sur le site Internet des Pépinières urbaines

    Ecoutez les podcasts de Radio Pépit’

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0