Mediaterre

Le Nouveau-Brunswick va ajouter un dixième parc provincial



  • Le Nouveau-Brunswick compte 9 grands parcs provinciaux et le gouvernement néo-brunswickois a décidé de créer un nouveau parc provincial ; pour un total de 20 000 hectares de terres protégées. Les consultations de la population vont commencer par créer : « LE PARC PROVINCIAL DU CORRIDOR SAUVAGE DE LA RESTIGOUCHE ».

     Le parc provincial du corridor sauvage de la Restigouche va être le troisième dans la région et il va permettre de protéger 235 km de terre le long de plusieurs cours d’eau.

    Selon David LeBlanc, directeur général du Conseil de Gestion du Bassin Versant de la Rivière Restigouche (CGBVRR), « le but premier de cette décision du gouvernement n’est pas de restreindre les activités sur la rivière Restigouche, au contraire le parc va permettre d’encadrer les activités à l’intérieur du bassin hydrographique de la rivière Restigouche ».

    Dans les années 1990, le gouvernement de l’époque avait déjà essayé de faire de la rivière Restigouche un endroit protégé ; mais cela n’avait pas fonctionné. Aujourd’hui, le gouvernement et plusieurs autres parties prenantes aux discussions espèrent que la population va approuver la proposition du gouvernement.

    Cette décision du gouvernement va apporter à la région bien plus qu’une zone protégée, elle va permettre la création d’emplois ainsi qu’une nouvelle attraction touristique. « En effet, le nouveau parc provincial du corridor sauvage de la Restigouche va permettre au gouvernement d’atteindre ses objectifs de conservations et d’encadrement des terres à usages récréatifs, tout en créant des emplois et en améliorant l’offre touristique ».

    Le nouveau parc ira du pont interprovincial de Matapédia aux tributaires de la Restigouche (rivière Kedgwick, Little Main, Patapédia et Upsalquitch). Il va également permettre de protéger les 200 m de bandes riveraines près de ces cours d’eau.

    « Le projet de parc provincial du corridor sauvage de la Restigouche pourrait voir le jour d’ici 2021. On estime que le coût en capital serait de 5,75 millions $ sur une période de trois ans pour son implantation ».

     « Les consultations publiques se dérouleront de 17 h à 20 h, le 12 novembre à Saint-Quentin (Auberge Évasion de Rêves), le 13 à Robinsonville (poste d’incendie) et le 14 à Atholville (parc provincial Sugarloaf) ».

    Les internautes pourront examiner en détail la proposition et la commenter sur le site web du gouvernement.

    Parmi les parcs actuels nous avons : le parc provincial Anchorage, le parc provincial de la plage Parlee, le parc provincial de la République, le parc provincial de la plage New River, le parc provincial Herring Cove, le parc provincial Mactaquac, le parc provincial Mont Carleton, le parc provincial Murray Beach, le parc provincial Sugarloaf

     

    Sources : Acadie Nouvelle, Conseil de Gestion du Bassin Versant de la Rivière Restigouche

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0