Mediaterre
   

Asie du Sud-Est : les enfants confrontés à l'obésité et à la sous-alimentation, selon un rapport de l'ONU



  • Plusieurs pays d'Asie du Sud-Est sont confrontés simultanément à des problèmes d'obésité et de sous-alimentation chez les enfants, selon un rapport conjoint du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

    Ce double problème de santé publique est constaté dans des pays à revenu intermédiaire comme l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines et la Thaïlande.

    En Indonésie par exemple, 12% des enfants sont en surpoids et 12% sont sous-alimentés. En Thaïlande, ces deux fléaux sont en hausse : entre 2006 et 2012, le pourcentage d'enfants sous-alimentés est passé de 5 à 7%, et celui des enfants en surpoids de 8 à 11%.

    Les causes de surpoids et de sous-alimentation sont liées. Un enfant rachitique au cours de ses premières années a plus de risque de venir obèse plus tard. Le risque de surpoids augmente avec l'accès accru à la nourriture de mauvaise qualité, le manque d'activité physique et les modes de vie sédentaire. Selon le rapport, c'est une tendance en augmentation dans de nombreux pays de la région et cela contribue de manière significative à la prévalence croissante de maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques.

    « De nombreux pays d'Asie du Sud-Est ont enregistré des gains économiques impressionnants au cours de la dernière décennie, en sortant des millions d'enfants de la pauvreté », a déclaré la Conseillère régionale en matière de nutrition de l'UNICEF pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, Christiane Rudert. « Cependant, en même temps, nous avons vu la montée de l'obésité, jusque-là associée aux pays à revenu élevé ».

    Le rapport constate que le retard de croissance est le plus prévalent au Cambodge, au Laos et au Myanmar, ainsi que dans certaines parties de l'Indonésie et des Philippines.

    La malnutrition infantile a également un impact significatif sur les économies des pays d'Asie du Sud-Est. Il réduit la productivité des parents et pèse sur les systèmes de soins de santé.

    L'UNICEF et l'Union européenne ont récemment terminé un partenariat de cinq ans pour lutter contre les problèmes de nutrition dans plusieurs pays asiatiques, dont l'Indonésie, le Laos et les Philippines.

    « L'objectif du partenariat est d'aider les gouvernements à élaborer une approche holistique de la nutrition, au-delà du secteur de la santé», a déclaré Christiane Rudert.

    « Par exemple, nous nous sommes efforcés d'améliorer le congé de maternité pour les mères, ce qui est une question liée au travail, et l'accès des familles à des sources d'aliments nutritifs, ce qui est une question liée à l'agriculture », a-t-elle expliqué.

    Communiqué de l'ONU
    Télécharger le rapport (partie 1) (an)
    Télécharger le rapport (partie 2) (an)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0