Mediaterre

Eau

   

Vient de paraître : De la fumée sur l'eau - lutter contre les menaces mondiales liées à la destruction et à la dégradation des tourbières



  • Les tourbières sont présentes dans plus de 180 pays, mais nous commençons seulement à comprendre le rôle qu’elles jouent à la fois dans le changement climatique et dans nos efforts pour limiter ses effets. Si elles couvrent moins de 3 % de la surface de la Terre, elles constituent la plus grande réserve terrestre de carbone organique. Elles stockent en effet deux fois plus de carbone que les forêts mondiales. De fait, les tourbières drainées ou brûlées libèrent des gaz à effet de serre, des émissions qui représentent 5 % du budget carbone mondial. Ce premier rapport publié par l’Initiative mondiale pour les tourbières met l’accent sur le danger que représente pour le climat la menace que l’agriculture, la foresterie, l’extraction des ressources et le développement des infrastructures font peser sur les tourbières.
    L’Initiative mondiale pour les tourbières est née en 2016 de l’urgence de protéger ces précieuses ressources. Aujourd’hui, des experts et des institutions de renom travaillent conjointement afin d’empêcher les émissions dans l’atmosphère de cette immense réserve de carbone. Leur étendue, leur état et leur dynamique n’ayant jamais été cartographiés à l’échelle mondiale avec suffisamment de précision, des incertitudes demeurent quant à la quantité exacte de carbone stockée par les tourbières. Néanmoins, afin d’expliquer à la fois la nécessité de les protéger et de les restaurer rapidement et les possibilités d’y parvenir, le présent rapport fait part des connaissances en la matière de 30 experts et contributeurs issus de 15 organisations.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0