Mediaterre

Eau

   

Un " Après demain " pour l'écologie ?



  • Ce mardi 11 décembre sur France 2, « Après demain » a été discrètement diffusé. Dans ce film d’un peu plus d’une heure, Cyril Dion revient sur « Demain », un reportage césarisé coconstruit avec Mélanie Laurent en 2014-2015 notamment grâce à du crowdfunding, une méthode de financement participatif. Ils avaient alors voulu raconter l’histoire de la relation que nous entretenons avec l’environnement, non pas sur un ton catastrophique et alarmiste, non pas de façon naïve et exagérément optimiste, mais simplement en partant de constats de situations problématiques et en montrant des exemples de solutions viables de manière positive et constructive.

    Retour sur un documentaire à succès

     « Après demain » montre à quel point le premier opus a eu un impact en nous faisant découvrir les répercussions du film, les idées qui en ont émergé, les initiatives qui en ont découlé. Par exemple, à Vienne (Isère), quelques habitants se sont mobilisés pour appliquer les solutions de « Demain » dans leur ville. Mais le mouvement s’est essoufflé et il n’en reste que quelques traces aujourd’hui. Le mouvement des Pariculteurs est évoqué, une initiative de la Poste et de la Mairie de Paris. Ainsi, une série d’exemples liés à « Demain », pas systématiquement positifs ou entièrement réussis, nous est présentée avec, entre autres, la ceinture maraîchère de Liège en Belgique mais aussi, à une plus grande échelle, le mouvement B-corp par exemple. Mais ce nouveau documentaire ne se contente pas de revenir sur les succès du premier.

    Vers un nouveau « Demain » ?

    Comme pour le premier reportage, « Après demain » se construit autour d’un dialogue entre Cyril Dion et sa nouvelle partenaire Laure Nouhalat, qui représente un dialogue entre un convaincu et un sceptique aux rôles interchangeables en fonction des sujets, et qui finit par former une sorte de conversation avec le spectateur, lui permettant d’avancer dans son raisonnement au rythme du film. Le ton est léger, didactique, et le fond ne se concentre plus uniquement sur les initiatives locales et citoyennes, mais également sur les engagements de collectivités, de villes comme Grenoble, voire de grands groupes comme Danone. Le documentaire est ponctué par de nombreux témoignages et interventions (Anne Hidalgo, Nicolas Hulot, Muhammad Yunus, etc.), et la diffusion a été suivie d’une brève interview de Pascal Canfin, ancien ministre et député européen et actuel directeur général du WWF France, et de Laurence Tubiana, directrice générale de la Fondation Européenne pour le Climat. Ainsi, « Après demain » est éclairant sur la situation actuelle des mouvements écologiques qui s’inscrivent dans un contexte particulier (on pense notamment aux gilets jaunes de ces dernières semaines).

    Avec de nouvelles solutions en vue, de nouvelles idées et initiatives, ce film est un véritable après « Demain ». N’est-il pas même un second cri rempli d’espoir et d’humanité adressé à un monde subissant un tournant indéniable ? Il ne nous reste qu’à l’entendre et peut-être, à s’en faire l’écho.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0