Mediaterre
   

La construction de "maisons passives" en Suède: un objectif ambitieux de réduction des émissions de CO2



  • Le logement passif se répand dans toute l'Europe, mais Växjö, une ville de Suède se vante d'un projet innovant de gratte-ciel pour aider le pays à atteindre son objectif d'éliminer les émissions de CO2 d'ici 2050. Les trois derniers hivers ont été extrêmement froids dans la ville de Växjö, au sud de la Suède. Mais malgré le manque de radiateurs, les résidents de deux nouvelles tours financées par la ville n'ont pas souffert parce que leurs maisons sont construites dans le style d'une maison passive.

    La réduction des effets environnementaux de la construction et de la gestion des installations est un objectif central de la société. La minimisation de la consommation d'énergie est un aspect important pour réaliser cet objectif.

    Le secteur des bâtiments résidentiels et des organismes de services utilise 36% de l'énergie totale en Suède. En juin 2006, il a été décidé par le Parlement que la consommation d'énergie dans les bâtiments et locaux résidentiels devrait diminuer de 20% par unité de surface chauffée avant 2020. Pour atteindre cet objectif, plus des bâtiments écoénergétiques doivent être produits et efficaces et des améliorations doivent être effectuées sur le parc immobilier existant.

    Ainsi, une façon de réduire la consommation d'énergie dans les bâtiments est de construire des maisons passives. Une maison passive est un bâtiment à ventilation mécanique qui, avec une l'enveloppe du bâtiment isolée et étanche à l'air utilise un minimum d'énergie pour le chauffage.

    De multiples projets sont actuellement en construction ou en rénovation. Par exemple, dans le centre de Värnamo, au Sud de la Suède, 40 appartements locatifs ont été construits en 2005/2006 selon la norme de la maison passive. Les capteurs solaires sur le toit contribuent à la production d'eau chaude sanitaire, chaque appartement a son propre système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur efficace et le chauffage est alimenté par l'électricité. La structure porteuse a été faite en béton et coulée sur place. Les murs extérieurs et le toit sont en construction à ossature en bois et le tout a été monté sur site.

    Ces différents projets montrent qu’il est possible d’envisager une nouvelle forme d’habitat, plus écologique, durable, mais aussi plus solidaire. En effet, les maisons passives sont souvent des prototypes situés dans la même zone et agissent avec les éco-quartiers dans lesquelles elles sont situées pour permettre aux habitants de vivre en communauté de façon durable et coopérative.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0