Mediaterre
   

L'hiver dernier, en France, 30% des abeilles domestiques sont mortes



  • Les premiers résultats de l’enquête menée auprès des apiculteurs français durant l’été 2018 concernant les mortalités hivernales de colonies d’abeilles ont été présentés le 24 octobre au comité d’experts apicole du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (Cnopsav).

    Cette enquête montre que le taux moyen de mortalité des colonies d’abeilles à l’échelle nationale durant l’hiver 2017-2018 est estimé à 29,4%, très au-delà du taux de 10% de mortalité hivernale qualifié de « normal » par l’ensemble des acteurs concernés (apiculteurs, scientifiques…). Toutes les causes de mortalités sont prises en compte dans cette enquête.

    Plusieurs mesures ont été décidées lors du Comité apicole. Le déploiement dans de nouvelles régions de l’Observatoire des mortalités et des affaiblissements de l’abeille mellifère (OMAA), mis en place en Bretagne et Pays de la Loire depuis le début de cette année, sera accéléré. L’État financera des analyses toxicologiques quand les mortalités ne sont pas expliquées par d'autres causes aisément mises en évidence. La rénovation du dispositif de surveillance des mortalités massives aiguës des abeilles engagé depuis plusieurs mois  sera poursuivie. L’amélioration sanitaire du cheptel apicole français nécessite également une lutte efficace, par tous les apiculteurs, contre le parasite Varroa destructor. Le Ministre invite la filière apicole à définir rapidement une stratégie nationale collective de lutte qui soit à la hauteur des enjeux.

    Par ailleurs, Didier Guillaume a rappelé le dispositif d’aide exceptionnelle mis en place à destination des apiculteurs touchés par les mortalités survenues durant l’hiver 2017-2018. Ce dispositif soutient le renouvellement du cheptel apicole à travers une aide forfaitaire de 80€ par essaim acheté.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0