Mediaterre
   

Le projet Biofermes France favorise la création et le maintien de petites fermes françaises



  • En 2014, la FAO encourageait déjà la transformation des grandes exploitations agricoles en exploitations agricoles familiales pour réduire la pauvreté rurale, assurer la sécurité alimentaire des nations et apporter des solutions au changement climatique. En effet, le modèle agricole intensif d’aujourd’hui est responsable de la destruction des sols, la perte de la biodiversité, la dégradation de l’eau, la contamination des cultures par les pesticides, et la disparition des petits agriculteurs. Face à ce constat, SOL (association de solidarité internationale), l’association Intelligence Verte et le Mouvement Graine de Vie (pour la sauvegarde des variétés potagères et fruitières menacées de disparition), ont lancé le projet Biofermes en France en mars 2016. Ce projet a pour objectif de former de nouveaux paysans, non-issus du milieu agricole, aux techniques de l’agroécologie, la multiplication des semences et l’autonomie alimentaire et économique. L’encadrement des participants se fait sur l’ensemble de la chaîne d’activité paysanne, de la production, sélection et multiplication des semences, à la production des cultures. 

     L’agroécologie se veut une agriculture respectueuse de la nature et des humains. Il s’agit de concilier impact environnemental et respect de la dignité des agriculteurs. Biofermes se présente comme une alternative à la disparition des petits agriculteurs au profit de fermes toujours plus grandes tout en protégeant l’environnement. Dans cette perspective de formation et sensibilisation du grand public à la conservation de la biodiversité et l’importance des semences anciennes, un conservatoire pédagogique a été créé en juin 2017. 

    Ce projet d’envergure internationale a été mis en place dans d’autres pays comme l’Inde et le Sénégal. Innover dans les pratiques agroécologiques est l’un des piliers du projet. La plus grande difficulté à sa mise en place est le manque de financement. Des campagnes de financement participatif sont donc menées régulièrement. 

     

     

    Source :  site du projet Biofermes http://www.biofermes.fr/projet/

     Laurie Debove, « Les petites fermes sont le futur de notre alimentation, protégeons-les ! », La Relève,26 décembre 2018

    Floral photo created by freepik - www.freepik.com>

     

     [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0