Mediaterre
   

Offre de thèse en partenariat avec le CSTB : " Rénovation énergétique d'un territoire "



  • Sujet : Evaluation du potentiel de rénovation énergétique d’un territoire au regard des MTD dans le cadre de démarches de massification

    Contexte et Descriptif 
    Depuis plusieurs années, la France est engagée dans une Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) visant à la réduction des émissions de GES d’un facteur 4 à l’horizon 2050. Le secteur du Bâtiment du fait de sa contribution aux émissions carbonées (environ 27% en scope 2 ; 33% en scope 3) porte des objectifs ambitieux jalonnés sur les trois prochaines décennies (-15% d’énergie finale en 2023 (PPE), -28% en 2030 (SNBC), tous les bâtiments au niveau BBC d’ici 2050 (LTECV)). Face à ces attentes, une stratégie de massification de la rénovation énergétique se dessine. Si l’ambition est forte et régulièrement affirmée, la mise en oeuvre pose de nombreuses questions portant à la fois sur les performances réelles atteignables par bâti en l’état des connaissances et pratiques mais aussi sur le potentiel effectif de rénovation de nos territoires. Autrement dit, la dynamique actuelle de rénovation et les niveaux obtenus, mêmes massifiés, permettront-ils dans des conditions économiques raisonnables d’atteindre les objectifs souhaités ?

    Objectif 
    Cette thèse de doctorat a pour objectif d’évaluer le potentiel de rénovation énergétique du parc de logements à une échelle territoriale. La question de recherche associée peut être exprimée de la manière suivante : « Dans le cadre d’une massification de la rénovation énergétique du parc de logements à l’échelle territoriale et en l’état actuel des techniques et connaissances : Quel est le potentiel d’économie d’énergie réel atteignable et quels compromis (technique, économique, environnementale) atteindre entre échelles micro (bâti) et macro (territoire) ».

    Profil du candidat 
    De formation Ingénieur ou Universitaire (Master) ayant une expérience en recherche.
    Domaines de compétences : Outils statistiques (R), outils géographiques (QGIS), approche multicritères, analyse de données, thermique du bâtiment, énergie.
    Equipe d’encadrement :
    Laboratoire de recherche d’accueil :

    • Institut Henri Fayol (UMR5600 EVS), Département Génie de l’Environnement et des Organisations. Ecole doctorale de Saint-Etienne 488 SIS
    • CSTB, Division Réhabilitation et Gestion de Parc, Direction Energie Environnement,

    Directrice de thèse : Valérie LAFOREST (Directrice de recherche, HDR, Mines Saint-Etienne, UMR 5600 EVS)
    Co-encadrant de thèse : Jonathan VILLOT (Mines Saint-Etienne, UMR 5600 EVS), Mathieu RIVALAIN (CSTB)
    En outre, un comité de thèse sera constitué et impliquera des partenaires du monde économique et des académiques (exemple : Loire Habitat, ENTPE, OPERENE, Lyon Métropole Habitat, GIS EEDEMS (dont le CSTB et EMSE sont membres)).

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0