Mediaterre

Nouveau-Brunswick : Les prix élevés du bois ne se répercutent pas chez les propriétaires de lots boisés



  • Selon les propriétaires de lots boisés, « le coût du bois a grimpé en flèche, mais les redevances qu’ils reçoivent pour le bois rond n’ont pas changé ».

    Les prix du bois ont grimpé en flèche à mesure que de plus en plus de personnes effectuent des rénovations et de nouvelles constructions pendant la pandémie COVID-19. Cependant, tandis que les détaillants et les usines récoltent les fruits d’une demande accrue, on ne peut pas en dire autant des propriétaires de boisés.

    Selon Rick Doucett, président de la Fédération des propriétaires de lots boisés du Nouveau-Brunswick, « les redevances versées aux propriétaires de lots boisés pour les matières premières n’ont pas augmenté pendant la pandémie, même si les prix du bois fini ont augmenté ».

    Depuis que la pandémie a débuté, nous avons des prix records du bois d’œuvre, mais nous ne voyons certainement pas des prix records du bois rond. Et selon Rick Doucett, « il n’y a pas d’augmentation du tout, alors que les prix du bois de construction au cours des six, sept, huit derniers mois ont augmenté de plus de 100 pour cent. En juin, sur le site de Ressources naturelles Canada, le prix du deux par quatre pour mille [pieds-planche] était de 600 $. Et en septembre, il était de 1 300 $ pour mille [pieds-planche] ».

    Le problème est que le prix payé par les scieries est déterminé par la quantité de bois qu’elles ont dans les chantiers.

    Selon Rick Doucett, « les scieries peuvent obtenir beaucoup de bois sur les terres de la Couronne, et la province ne vend pas ce bois à un prix compétitif, ce qui nuit aux propriétaires de boisés privés. Dans d’autres juridictions, comme l’Alberta, les exploitants paient des redevances sur le bois selon une échelle mobile basée sur le prix du produit fini. ».

    La Fédération des propriétaires de lots boisés du Nouveau-Brunswick avait fait pression sur les gouvernements successifs pour qu’ils modifient la législation afin de rendre l’arrangement plus équitable pour les propriétaires de boisés, sans succès jusqu’à présent.

    Source : Fédération des propriétaires de lots boisés du Nouveau-Brunswick, Acadie Nouvelle

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0