Mediaterre

L'AFD ravi des résultats du Programme C2D "Capitales régionales'' au Cameroun



  • Au cours d’une réunion de suivi-évaluation de l’avancement des projets financés par la France, dans le cadre du Programme C2D "Capitales régionales’’, le directeur de l'Agence française de développement (AFD) au Cameroun, Benoît Lebeurre, a exprimé son sentiment de satisfaction, le 24 janvier 2022 à Yaoundé (capitale du Cameroun).

    C’était en présence de la ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), Célestine Ketcha Courtès, .du coordonateur national du Programme C2D "Capitales régionales", Paul Dongué, ainsi que des principaux bénéficiaires dudit programme socioéconomique, à savoir les maires des villes de Bertoua (Est), Maroua (Extrême-Nord), Garoua (Nord), Bafoussam (Ouest) et Bamenda (Nord-Ouest).

    ‘’En 3 ans seulement que nous travaillons avec Mme Célestine Ketcha Courtès, nos réalisations sur le terrain sont passées de 18 à 85%’’, a reconnu M Lebeurre. Non sans s’en indigner de la cabale médiatique de bas étage contre la superviseuse du Programme C2D "Capitales régionales’’, Mme Courtès, visiblement entretenue par les ennemis du développement du pays : ‘’Je ne comprends vraiment pas le traitement approximatif de ce dossier par une certaine presse, au mépris des règles et principes élémentaires de collecte et de recoupement de l'information", dira-t-il.

    En effet, ces chantiers concrets, visibles et palpables concernent des infrastructures urbaines, des voiries, des drainages, de l'assainissement (dont les latrines publiques…), de l'électrification solaire, des kiosques à eua, des espaces verts et de loisirs, etc.

    Et les responsables des villes bénéficiaires à la rencontre sont unanimes à reconnaître que ces nombreuses réalisations infrastructurelles ont considérablement transformés le cadre de vie de leurs populations respectives.

    D’ailleurs, les 5 maires de ville présents ont tenu à exprimer, de vive voix, les remerciements de leurs populations pour ces projets qui sont en droite ligne les plans de développement tracés par les pouvoirs publics.

    L’occasion faisant le larron, le plénipotentiaire français a promis que l’AFD compte même multiplier ses actions en faveur du développement urbain durable de son partenaire le Cameroun.

    En rappel, le C2D est un outil qui permet la reconversion de la dette de certains pays envers la République française. Et sous forme de don, l’AFD reverse au pays le remboursement effectué à chaque échéance. Au nom de l’amélioration des conditions de vie des populations et du développement durable !

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0