Mediaterre

Les travaux de " Akon City ", la ville futuriste du chanteur sénégalo-américain, ont débuté



  • Le projet quelque peu fou du chanteur sénégalo-américain Akon « Akon City », de construire une ville de futur qui porterait son nom au large de Dakar et qui utiliserait une cryptomonnaie le « Akoin », le tout pour un coût estimé à hauteur de 6 milliards de dollars. Or, fin août, une conférence de presse a été organisée pour préciser quelques détails concernant cette ville et surtout annoncer que ses premières pierres ont été posées.

    Pour l’occasion, un mini film d’animation a été diffusé pour montrer les desseins de l’architecte Hussein Bakri, en charge du projet. Les bâtiments présentés sont pour le moins extrêmement futuristes. Akon a pu déclarer à ce propos, qu’ils peuvent sembler « bizarres » mais qu’en réalité ils se veulent inspirés de « vraies sculptures africaines ».

    Il est estimé qu’à terme, 300 000 âmes pourront habiter cette ville qui s’annonce relativement luxueuse. Celle-ci se veut attrayante pour l’écotourisme, en conséquence, un casino, un stade multisports, un centre commercial géant et un « village des cultures africaines » ont été prévus. Il faudra également compter sur un « pôle technologique » et un studio de cinéma.

    Lors de la conférence de presse, aux côtés d’officiels du gouvernement sénégalais, Akon a souligné son intention de faire d’Akon City et plus largement du Sénégal, le principal point d'entrer du monde extérieur vers l’Afrique, tout simplement.

    Le projet d’Akon City s’intègre plus largement dans une autre initiative du chanteur, le « Akon lighting Africa ». Cette initiative a vu le jour en 2014 et prévoit d’apporter l’électricité à 14 Etats africains via l’énergie solaire. Selon Akon, cette expertise dans le domaine garantit le caractère écologique de la création de cette nouvelle ville gigantesque sur 2000 hectares de terrain et en fera un modèle à suivre pour l’avenir.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0