Mediaterre

   

L'UE importe beaucoup plus de produits liés à la déforestation que n'importe qu'elle autre région du monde


Un nouveau rapport, publié par la Commission européenne et intitulé " l'impact de la consommation de l'Union européenne sur la déforestation ", apporte des preuves inquiétantes de la violation par l'UE des engagements pris pour réduire la déforestation tropicale brute d'au moins 50% par rapport aux niveaux actuels d'ici 2020. Selon cette étude, l'UE importe beaucoup plus de produits liés à la déforestation des forêts tropicales (causée principalement par les cultures et l'élevage) que prévu.

Entre 1990 et 2008, l'Europe a importé et consommé des produits issus de la déforestation d'environ 9 millions d'hectares (ha) de terres (soit environ 3 fois la taille de la Belgique), contre 1,9 million d'ha pour l'Amérique du Nord et 4,5 millions d'ha pour l'Asie de l'Est (incluant le Japon et la Chine). Ces chiffres sont toutefois à prendre avec précaution et pourraient être en réalité bien plus élevés étant donné que l'étude ne prend pas en compte la demande croissante de biomasse au cours de ces dernières années.

La déforestation dans les zones tropicales est principalement liée à l'augmentation de la consommation de viande sur les marchés nationaux et de plantes oléagineuses telles que le soja, l'huile de palme et les produits qui en découlent, qui sont eux principalement destinés à l'exportation vers l'UE et les pays développés. Ainsi, 36% des productions végétales et animales associées à la déforestation tropicale sont exportés vers l'UE. A titre d'exemple, la France est le 3e importateur mondial de soja brésilien, ce qui représentait une surface de plus de 1 million d'ha uniquement pour le Brésil.

Citations d'Anke Schulmeister, chargée des politiques européennes concernant les forêts au WWF-EPO (European Policy Office) :

(...)

" Il n'y a pas de solution miracle au problème de la déforestation. Le rapport montre que pour pouvoir réduire l'impact négatif de l'UE sur la déforestation, il est nécessaire d'avoir des politiques cohérentes dans le domaine de l'environnement, de l'agriculture, du commerce et de la consommation ".

Source : www.wwf.fr

Texte complet en ressource complémentaire. Le rapport (en anglais) est accessible via le second lien-joint.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0