Mediaterre

   

Nouvelle stratégie de gestion des forêts pour créer des emplois et stimuler les investissements


Source : ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick

FREDERICTON (GNB) - Une stratégie de gestion des forêts qui a été dévoilée, aujourd'hui, stimulera les investissements, permettra de conserver des milliers d'emplois, créera de nouveaux emplois et assurera la gestion durable des forêts de la Couronne.

Mettre nos ressources à l'oeuvre : Stratégie de gestion des forêts de la Couronne prévoit la récolte de 660 000 mètres cubes supplémentaires de résineux sur les terres de la Couronne, ce qui mènera à la création par le secteur privé de plus 500 emplois permanents et de 1200 emplois dans la construction afin de moderniser les usines.

" Cette stratégie assurera une présence accrue dans les forêts en rendant les choses plus claires et en fournissant un cadre de travail aux entreprises et aux travailleurs, leur permettant de planifier leur avenir et celui du secteur forestier ", a déclaré le premier ministre, David Alward. " Un secteur forestier fort est essentiel pour assurer notre réussite économique. Il est temps de faire croître notre secteur forestier de nouveau. Je suis heureux que nous mettions à l'oeuvre une de nos ressources les plus précieuses, soit la matière ligneuse de la Couronne. "

Plus de 22 000 personnes comptent, directement ou indirectement, sur l'industrie forestière dans la province. Cette industrie rapporte plus de 1,45 milliard de dollars chaque année.

" Au Nouveau-Brunswick, nous sommes à la croisée des chemins ", a affirmé le ministre des Ressources naturelles, Paul Robichaud. " Depuis 2004, le nombre d'usines en exploitation au Nouveau-Brunswick a diminué de moitié, ce qui a entraîné la perte de milliers d'emplois. Quatre de celles-ci étaient des usines de pâtes importantes qui offraient un débouché important pour les sous-produits des scieries et les produits forestiers de qualité inférieure.

" Cette stratégie protège les emplois existants et crée de nouvelles possibilités, tout en assurant la durabilité de la forêt pour les générations à venir. Nous établissons un équilibre qui renforce la position du secteur forestier du Nouveau-Brunswick pour lui permettre de prospérer et de soutenir la concurrence à l'échelle mondiale. "

La nouvelle allocation annoncée dans la stratégie établira à environ 3,9 millions de mètres cubes les objectif de coupe pour l'épinette et le sapin sur les terres de la Couronne.

Conformément à une entente en vigueur avec le gouvernement provincial, les Premières Nations recevront une allocation additionnelle. Cette entente prévoit l'allocation aux Premières Nations de cinq pour cent du bois récolté sur les terres de la Couronne. Le gouvernement provincial assurera le financement d'un poste de coordonnateur qui sera chargé de la gestion de la récolte commerciale du bois par les Premières Nations.

L'objectif de coupe pour les feuillus sera maintenu à 1,8 million de mètres cubes.

L'augmentation de l'allocation de résineux sur les terres de la Couronne sera réalisée en récoltant davantage dans les emplacements de récole existants et dans des secteurs généralement difficiles d'accès; en augmentant l'éclaircie commerciale de secteurs qui ont déjà fait l'objet de traitements sylvicoles; et en réaménageant certaines zones d'habitat pour améliorer l'efficacité des activités de récolte.

Zones naturelles protégées

M. Robichaud a réaffirmé l'engagement du gouvernement provincial qui vise à doubler la superficie des terres forestières qui sont désignées comme zones naturelles protégées. La superficie des terres désignées comme zones naturelles protégées totalisera donc 270 000 hectares (667 000 acres).

Le Nouveau-Brunswick compte également plusieurs parcs provinciaux et nationaux qui assurent la protection de 65 000 hectares (160 000 acres) de terrains et de lieux naturels. Les nouvelles zones naturelles protégées seront annoncées au cours des prochaines semaines.

" Le Nouveau-Brunswick peut se comparer avantageusement aux autres régions du monde pour les bénéfices qu'il tire de la ressource naturelle que constitue la forêt, et nous pouvons le faire en en assurant la gestion durable des forêts pour les générations à venir ", a dit M. Robichaud.

Il a indiqué que le gouvernement provincial et l'industrie verront à accroître la recherche scientifique afin de faire en sorte que les pratiques de récolte soient mises en oeuvre de manière durable.

Foresterie axée sur les résultats

M. Robichaud a annoncé que le gouvernement provincial adoptera un cadre axé sur les résultats à l'intention des titulaires de permis de coupe sur les terres de la Couronne. Cette approche permettra de s'assurer que les titulaires de permis de coupe adhèrent aux pratiques exemplaires en matière d'exploitation, tout en étant davantage redevables à l'égard de l'atteinte d'objectifs particuliers dans leurs activités de récolte et de gestion.

Le gouvernement provincial définira des objectifs clairs pour l'ensemble des terres forestières qui s'aligneront sur les principes environnementaux, sociaux et économiques de sa stratégie. Les titulaires de permis de coupe seront tenus responsables s'ils ne satisfont pas à ces objectifs, et ils se verront imposer des sanctions applicables et appropriées.

L'approche pourrait permettre au gouvernement provincial d'économiser plusieurs millions de dollars par année.

" Les titulaires de permis de coupe doivent être tenus responsables de la gestion de nos forêts, a affirmé M. Robichaud. Nous mettrons en place un système pour nous assurer que les activités de gestion sont appropriées, viables et transparentes afin que nos forêts restent en santé et nos industries, viables. "

Le gouvernement provincial commencera à travailler dès maintenant avec les titulaires de permis de coupe en vue d'élaborer et de mettre en place une approche de gestion rentable et transparente des terres de la Couronne.

 

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0