Mediaterre

   

L'énergie solaire thermodynamique au coeur d'un projet de recherche franco-chinois


Le Comité France Chine (CFC), l’Institut National de la Propriété Industrielle français (INPI) ainsi que le State Intellectual Property Office chinois (SIPO) ont organisé le jeudi 4 décembre dernier à Pékin, la cérémonie de remise des Prix de l’Innovation des Équipes franco-chinoises. Ces distinctions sont décernées par l’ambassadeur de France en Chine dans le cadre de la campagne de promotion “France Technologie – Si français, si innovant”, un programme qui a pour objectif de mettre en valeur les projets innovants issus de la coopération scientifique entre la France et la Chine. Parmi les lauréats 2014, le groupe EDF via son centre de R&D chinois s'est vu remettre le Prix R&D pour ses travaux sur l'énergie solaire thermodynamique réalisés en collaboration avec l'Académie chinoise des Sciences.

Au même titre que les technologies solaires thermique ou photovoltaïque, le solaire thermodynamique à concentration est destiné à valoriser l’énergie issue du rayonnement du soleil. Les centrales solaires thermodynamiques disposent pour cela de concentrateurs (miroirs) leur permettant d’amplifier le rayonnement solaire et de chauffer des fluides caloporteur. Cette chaleur obtenue par concentration est ensuite transformée en électricité via une turbine.

Une technologie prometteuse qui pourrait permettre à terme de stabiliser la production d'électricité et de répondre aux problèmes d'intermittence caractéristiques de l'énergie photovoltaïque. En effet, grâce à l’utilisation d’un système de stockage thermique, la production d’électricité peut être décalée de plusieurs heures, et offrir ainsi une meilleure adaptation aux variations de la consommation.

Dans le cadre de son projet de recherche, le groupe EDF s'est concentré sur un nouveau prototype de centrale solaire à concentration destiné à optimiser la production d'électricité à partir de miroirs réfléchissants et d'un système de stockage sous forme d'huile et de vapeur. La centrale solaire de Badaling, lieu de l'expérimentation, est constituée pour cela d’un champ de capteurs solaires (baptisés héliostats) en charge de concentrer les rayons solaires sur un récepteur fixé à une tour.

Le Prix R&D entendait ainsi récompenser une innovation développée par des unités de recherche à la fois publiques et privées et non commercialisée sur le marché. EDF s'est en effet engagé depuis plusieurs années maintenant auprès de l’Institute of Electrical Engineering de l’Académie des Sciences Chinoise (IEE-CAS) dans le sens d'un développement à long terme basé sur les perspectives d'une énergie solaire à la fois innovante, rentable et durable.

Le second prix de cette cérémonie, le Prix Produits Innovants, a été décerné quant à lui, au groupe français Alchimedics et son collaborateur chinois pour leur produit médical BuMATM. Ce prix récompense les innovations déjà commercialisées sur le marché, qui ont fait l'objet du dépôt d'un brevet d'invention au jour du dépôt du dossier de candidature du Concours.

Lire aussi l'article de Radio Chine Internationale

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0