D'une initiative écologique à l'ouverture de la communauté scientifique


En voulant minimiser son empreinte écologique, Britta Riley fut propulsée à la tête d’un engouement social où tous travaillent de concert au développement et à l’innovation du système de culture hydroponique domestique. La communauté web Windowfarm a ouvert une brèche dans le milieu restreint de la recherche scientifique et a su profiter du savoir-faire du monde entier.

 

Il est vrai que la plupart des québécois défendent sans hésitation la protection de nos écosystèmes, la réduction de la pollution et la lutte contre les changements climatiques. Mais sommes-nous suffisamment consciencieux pour agir concrètement ? Malgré l’existence de quelques alternatives, comme le covoiturage, le compostage et l’utilisation de l’énergie verte qui peuvent répondre à ce besoin, il faudrait que nous soyons plus responsables dans l’exploitation de nos ressources.

Ainsi, il faudrait commencer par faire le strict minimum et être plus responsables lors de l’usage de nos ressources, car en réalité, une véritable tragédie se joue régulièrement dans nos cuisines. En effet, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, environ le tiers de la production alimentaire humaine est perdue ou gaspillée (1). En Europe et en Amérique du Nord, 95 à 115 kg de nourriture sont gaspillées chaque année. Alors qu’au Canada cette moyenne atteint 183 kg, elle tourne autour de 7 ou 8 kg dans les pays moins développés.

Puisque l’intervention étatique manque à l’appel, comment les citoyens pourraient-ils apporter leurs propres contributions au développement vert ? Afin de se conscientiser face à l’impact de notre consommation absurde, tout en limitant son incidence et en améliorant notre qualité de vie, pourquoi ne pas se faire jardinier ?

À cet égard, une innovation à portée de main nous est offerte. La culture hydroponique domestique est une alternative efficace, viable et économique. Pionnière de cette nouvelle forme de culture, Windowfarm est une communauté composée de plus de 40 000 membres autour du globe, qui nous aide à réaliser notre propre jardin intérieur. En effet, des instructions en ligne nous guident, étape par étape, dans la fabrication d’un système de culture hydroponique à très bas prix, permettant de faire pousser notre propre nourriture à l’aide de la lumière traversant nos fenêtres. Ce projet initié par Britta Riley nous permet de faire pousser herbes, épices, fruits et légumes dans le confort de notre cuisine. Les bienfaits de cette innovation sont aussi multiples que variés si l’on tient compte des impacts de la consommation alimentaire et du gaspillage sur notre environnement, nos ressources et notre portefeuille. Que ce soit la part colossale d’émissions de gaz à effet de serre reliée à la production et au transport de la nourriture, la perte inutile de ressources qui en découle, les problèmes de l’épuisement des sols et de la diminution drastique des ressources naturelles, cette création nous donne accès à des aliments frais, biologiques et bon marché.

En plus de ces avantages Windowfarm permet l’ouverture des secteurs de l’innovation et de la recherche à tout individu désirant contribuer au progrès du système hydroponique. Il s’agit donc d’une communauté qui contribue à la vulgarisation des connaissances scientifiques et à l’articulation de la recherche avec les usages. De manière générale, la recherche scientifique est circonscrite aux institutions universitaires et aux compagnies privées. Dans ces deux situations, le financement et l’orientation des décideurs sont les principaux facteurs limitants. Or, avec cette forme de développement technologique en communauté, ces limites sont atténuées et les avancées servent d’abord aux acteurs concernés. Nommée R&DIY (Research and Develop It Yourself), cette manière de penser le développement technologique appelle les humains provenant de partout et de tous les milieux professionnels et sociaux à appliquer et partager leurs connaissances. Nous ne limitons donc plus le secteur de la recherche et du développement aux étudiants et professionnels. L’intellect et les aptitudes de monsieur et madame tout le monde sont utilisés et valorisés. Britta Riley a créé une communauté internationale complètement transparente qui travaille constamment à améliorer le projet. Et cette communauté c’est nous ! Ainsi, depuis quelques années, les utilisateurs du site internet travaillent de concert afin d’optimiser le système de culture. L’entièreté du partage de connaissances, d’expériences et de conseils, à l’exception de quelques rencontres organisées, se fait via le web. Le site internet est conçu de manière à optimiser les échanges entre les windowfarmers à l’aide de plusieurs forums et groupes. Il présente un protocole clair, mis à jour régulièrement et totalement gratuit décrivant les étapes pour confectionner une windowfarm. Les habitants de la planète sont ainsi appelés à cultiver leurs fruits et légumes et ce, même s’ils vivent dans un appartement dépourvu d’une cour. La R&DIY est une nouvelle avenue s’offrant à ceux souhaitant mener et concrétiser des projets ambitieux.

Cette initiative inspirante n’est cependant qu’une négligeable parcelle d’un mouvement écologiste mondial et d’une prise de conscience globale envers l’impact du mode de vie occidental et l’irrationalité des politiques publiques face à la précarisation de l’environnement et l’aggravement des changements climatiques. Ceci étant dit, l’ambition des citoyens envers l’amélioration de la situation est présente et réellement possible puisque le moteur du développement écologique se retrouve entre les mains des citoyens.

 

RÉFÉRENCES :

(1) Gustavsson, J.,Cederberg, C., et Sonesson, U., 2011. Global food losses and food waste [en ligne]. www.fao.org/docrep/014/mb060e/ mb060e00.pdf [consulté en février 2015]

(2) Dr. Gooch, M.V., Dr. Abdel, F., 2014. The cost of Canada’s annual food waste [en ligne]. http://vcm-international.com/wp-content/ uploads/2014/12/Food-Waste-in-Canada-27-Billion-Revisited-Dec-10-2014.pdf [consulté en février 2015]

(3) Our.windowfarm.org

 

Source: L'Interdisciplinaire, journal étudiant de l'Institut EDS

[Journallinterdisciplinaire]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0