Mediaterre

   

COP21 : Comores, Ikililou Dhoinine, le temps nous est compté, le monde entier place son espoir en nous


Décrivant la transition vers le développement durable comme « une condition indispensable à la survie de l’humanité », le Président Ikililou Dhoinine, Comores, a appelé allouer des financements climatiques aux pays pauvres en priorité, et à les redistribuer de manière plus équilibrée entre l’atténuation et l’adaptation.

"La transition vers un développement durable n’est plus un choix mais une condition sine qua non pour la survie de l’Humanité...

Aujourd’hui, le monde dans sa globalité est menacé par les catastrophes climatiques qui, de par leur ampleur, continuent de ravager l’ensemble de nos pays mettant à mal la survie humaine et l’économie mondiale...

Il est donc temps d’agir autrement, d’agir rapidement, en privilégiant l’intérêt global, à travers l’adoption, ici à Paris, d’un Accord mondial, ambitieux et juridiquement contraignant, applicable à toutes les Parties, afin de maintenir l’objectif global de deux degrés...

Le temps nous est compté, le monde entier place son espoir en nous, car l’avenir de nos pays se joue ici à Paris" a t-il déclaré.

Télécharger le discours

 [CdP21-climat]
Source : Bulletin des Négociations de la Terre & discours officiel

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0