Comment rendre nos villes plus agréables à vivre et plus durables ?


La réunion annuelle « Urban Breakfast » a eu lieu le 9 octobre dernier au Résidence Palace à Bruxelles, avec pour thème la mise en œuvre du Nouveau Programme pour les Villes pour atteindre les objectifs de développement durable.

Les conférenciers se sont accordés pour dire que le succès de ce Programme urbain dépendrait d’une collaboration accrue entre les villes, d’un effort supplémentaire en recherche et innovation, de plus de participation des citoyens et de la mise en place de sources de financement créatives.

La table ronde a eu lieu un an après l’adoption du Nouveau Programme pour les Villes et deux ans après l’adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030. L’objectif 11 de développement durable porte sur les villes et communautés durables.

En ouverture de la discussion Caroline Petit, directrice adjointe du Centre régional d'information des Nations Unies (UNRIC), a souligné la dualité des villes : « Les villes sont porteuses de promesses, d’emploi, d’innovation et de développement économique, cependant les zones urbaines sont aussi au centre de grands défis de durabilités. » 

Le mois d’octobre, dédié par ONU-Habitat à l’urbanisation, et la semaine européenne des régions et des villes qui a lieu du 9 au 12 octobre sont des opportunités pour que les maires et représentants des villes puissent se réunir autour de la réalisation du Nouveau Programme pour les Villes.

Daniel Termont, le maire de Gand, a partagé des exemples d’initiatives en cours dans sa ville de 300 000 habitants. Qu’il s’agisse d’interdire le centre-ville aux voitures, de favoriser les déplacements à vélo, ou de réduire la consommation de viande dans les écoles, la ville de Gand agit en faveur d’un mode de vie plus durable pour ses habitants.

Alain Flausch, le secrétaire général de l’UITP (Union Internationale des Transports Publics) et participant de la conférence Habitat III, a réaffirmé l’importance d’inclure les citoyens dans les processus de décision et de d’accroître la collaboration à tous les niveaux. Mr. Flausch a également mis l’accent sur la nécessité de simplifier les réseaux existants pour plus d’efficacité.

Birgit de Boissezon, Chef d’unité à la Direction Générale Recherche et Innovation de la Commission européenne, a insisté sur la plus-value que peuvent apporter la recherche et l’innovation en générant des solutions novatrices aux défis de développement durable. Mme. De Boissezon a encouragé les villes européennes à partager leurs expériences et bonnes pratiques entre elles.

« Il est nécessaire de réinventer la connexion entre citoyens et nature dans les villes de demain si on veut respecter l’accord de Paris sur le changement climatique » a affirmé la responsable européenne.

En conclusion, Paulius Kulikauskas, directeur d'ONU-Habitat pour l’Europe et les institutions européennes, a invité tous les acteurs à mettre en place le Programme dès à présent et joindre leurs efforts pour sa réalisation. Le succès du Programme 2030 et de la réalisation des 17 objectifs de développement durable dépendra aussi du renouvellement des villes et de leur aménagement pour les citoyens.

Communiqué du Centre régional d'information des Nations Unies pour l'Europe occidentale

[ODD2030]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0